Top 14 Bayonne Clermont Peyras 092010
Jean-Baptiste Peyras et les Bayonnais s'imposent face à Clermont | AFP - Pierre Andrieu

Bayonne s'offre le champion

Publié le , modifié le

L' Aviron Bayonnais a conforté sa place de leader du Top 14 en disposant de Clermont (18-16) vendredi en match avancé de la 6e journée au terme d'un match âprement disputé, où les avants basques ont trouvé suffisamment de ressources pour mettre les champions de France à la faute, capitalisant grâce à ses buteurs Boyet et Garcia, auteur d'un magistral coup de pied décisif de 50 m en fin de match.

Les Bayonnais ont tremblé sur leur pelouse fétiche de Jean Dauger. Ils ont été souvent mis à mal par la machine clermontoise, mais ils n'ont jamais cédé. Mieux même, grâce à un pack solide et combatif, ils se sont livrés à un chassé croisé de buteurs, notamment en première période entre Benjamin Boyet et Gavin Williams. Mais le début de deuxième période, avec un essai de Nalaga à la conclusion d'une charge de Domingo, permettant à Clermont de mener 16-12, a changé la donne et mis la pression sur les joueurs de l'Aviron.

Mais ils sont revenus avec les mêmes intentions, en allant chercher les Auvergnats à l'impact. Garcia a réduit l'écart à un point d"un drop quatre minutes plus tard. Il a ensuite iscellé le sort du match d'une pénalité de 50 mètres qui est tombée sur la barre transversale mais a rebondi du côté de la cinquième victoire en six matches de l'Aviron. Cette victoire au finish démontre en tout cas que les Bayonnais, très performants dans le travail défensif, ont les épaules et le mental pour occuper le fauteuil de leader.

Clermont a peut-être payé la décision de laisser au repos son demi de mêlée international Morgan Parra et de confiner l'ouvreur Brock James sur le banc des remplaçant jusqu'à la 55e minute. La stratégie, cette fois, ne s'est pas révélée payante.


Réactions:
Francis Salagoïty (président de Bayonne): "Aujourd'hui, nous n'avons que la  moitié des points pour le maintien. On sait d'où on vient, on a énormément  souffert. Ce qui fait plaisir aujourd'hui c'est qu'on retrouve un stade, c'est  l'une des meilleures ambiances qu'a connues Jean-Dauger depuis très longtemps.  Et une équipe. Les deux font la paire".
      
Vern Cotter (entraîneur de Clermont): "Je suis déçu pour les joueurs qu'ils  ne puissent pas revenir avec plus d'un point. Les satisfactions aujourd'hui ont  été la défense et la vitesse de jeu. Je suis content qu'on marque un essai. Il y  a une amélioration mais ce n'est pas suffisant. Encore une fois, il faut qu'on  analyse les points de détail de notre jeu. C'est le quatrième match en treize  jours, on a des gars qui sont très fatigués dans le vestiaire. On a huit jours  pour préparer ce match contre Toulon à Marseille".
      
Anthony Floch (arrière de Clermont): "Par rapport aux matches contre  Perpignan ou le Racing, on progresse. On repart avec un point mais c'est  décevant. Il y avait mieux à faire et on est déçu".

Christian Grégoire