La joie des Bayonnais en Top 14
La joie des Bayonnais en Top 14 | AFP - Gaizka Iroz

Bayonne respire un peu mieux

Publié le , modifié le

Bayonne a enlevé un succès logique contre Castres (22-12), défait pour la cinquième fois de suite cette saison, jeudi soir au Stade Jean-Dauger, en ouverture de la 16e journée de Top 14. Avec désormais 30 points grâce à ce quatrième succès consécutif à domicile, l'Aviron peut voir la fin de saison avec davantage de sérénité, et pourquoi pas rêver de jouer les trouble-fête dans la course à la 7e place, actuellement occupée par Biarritz (36 points), peut-être qualificative en mai.

Le Castres Olympique pas verni

L'Aviron a donc bien su contenir des Castrais qui repartent bredouilles, malgré de belles intentions de jeu au large, mais une indiscipline qui les prive du bonus défensif. Dommage pour le CO, qui a rapidement perdu Tekori, victime d'une fracture de l'avant-bras, puis l'international Dulin touché aux adducteurs - mais n'a pas démérité avec son jeu debout, avec passes après contacts, qui a mis  l'arrière-garde basque régulièrement à la faute dans un premier temps, avec 4 pénalités de Kockott (16-12, 42).

C'était sa réponse face à l'envie de Bayonnais opportunistes avec ce contre de 80 mètres donnant une pénalité bien placée, que Spedding jouait rapidement à la main pour un essai en coin de Lovobalavu, le seul de la partie, validé à la vidéo (13-6, 34). Accrochés un temps après la pause, les hommes de Lanta et Deylaud ont alors montré toute leur expérience dans les phases de conservation, avec un Chisholm  en vue, pour faire gonfler l'écart (22-12, 70) grâce à la botte de Potgieter. 

"On  a géré le ballon, on a contrôlé face à une équipe castraise de qualité. Mais on a su les presser et bloquer les trois ou quatre joueurs dangereux chez eux. Derrière, on se trouve de mieux en mieux. Avec la confiance, on peut réussir des choses intéressantes. Il faut continuer et battre Perpignan", a ainsi analysé l'arrière bayonnais Scott Spedding.

Gilles Gaillard