Blair Stewart devant Yann David
Blair Stewart et les Bayonnais font couler le Stade Toulousain | GAIZKA IROZ / AFP

Bayonne enfonce le Stade Toulousain dans la crise

Publié le , modifié le

Réduit à 14 après l'exclusion de Cory Flynn (23e) et battu à Jean-Dauger par un bon Aviron Bayonnais (35-19), Toulouse plonge dans la crise à l’issue de ce match avancé de la 7e journée du Top 14. Cette cinquième défaite consécutive des Rouge et Noir -une première depuis 1961-62- chez un candidat au maintien pose de nombreuses questions. Le plus grand club français (10e avec 10 points) va devoir réagir très vite s’il veut obtenir sa qualification pour les play-offs. Les Basques, qui prennent le bonus offensif (4 essais à un), respirent (8e, 15 points).

Le Stade Toulousain ouvrait la marque dès la troisième minute : suite à une sortie de ballon rapide, McAlister alertait Vincent Clerc qui créait un premier point de fixation. Doussain éjectait rapidement pour l’ouvreur néo-zélandais qui transmettait à Alexis Palisson pour un essai dans l’angle imparable. McAlister transformait (0-7). Dans la foulée, Une faute bayonnaise –Dusautoir pris sans ballon- offrait trois points au buteur toulousain.

Toulouse débute bien 

Devant ses 13 630 spectateurs, l’Aviron réagissait après un carton jaune très sévère pour Maestri, coupable d’avoir répondu au déblayage de Senekal sur Doussain après le coup de sifflet de l’arbitre. Blair Stewart permettait aux siens de se relancer (3-10, 11e). A la 19e minute, les Basques étaient récompensés de leurs efforts, une action de deux minutes avec de nombreux temps de jeu qui s’achevait par un essai en coin de Joe Rokocoko, non transformé par Blair Stewart (8-10).

Juste après, le talonneur toulousain Corey Flynn écopait d’un carton rouge direct pour s’être essuyé les crampons sur un joueur à terre (23e). Deux minutes plus tard, Bayonne en profitait après une très belle séquence conclue par un point de fixation près de la ligne. Etrillard ramassait le ballon et aplatissait dans le coin droit pour faire passer son équipe en tête (13-10). Stewart transformait.

Bayonne profite de sa supériorité numérique

Les hommes de Guy Noves réagissaient à leur tour grâce à leur mêlée qui emportait son homologue. McAlister redonnait espoir au Stade (15-13) mais il manquait ensuite une pénalité de 45 mètres après une faute de Muller sur Dusautoir. Et c’est Bayonne qui rajoutait un essai magnifique : Spedding perçait plein fer, cadrait Palisson pour donner à Charles Ollivon à hauteur. Le jeune numéro 8 appelé cette semaine en sélection filait à dame (22-13 après la transformation).

Peu avant la pause, l’arbitre demandait la vidéo pour une charge en l’air de Rokocoko sur Palisson. Le carton jaune semblait évident au vu des images mais Monsieur Minery n’y trouvait rien à redire. Après le carton accordé à Maestri qui avait coupé l’élan initial de Toulouse, cela faisait une nouvelle décision lourde de sens. Et les Rouge et Noir buvaient le calice jusqu’à la lie en encaissant une énième pénalité juste avant la pause après une poussée ravageuse du pack local sur mêlée fermée (25-13).

Stewart enquille et gonfle le score

En début de seconde période, les deux équipes s’échangeaient les pénalités : une faute de Senekal offrait trois points aux visiteurs mais Bayonne répliquait sur une pénalité signée Stewart après un plaquage un peu haut de Fickou sur O’Connor. Pas évident sur les images (28-16). McAlister réduisait la marque suite à un hors-jeu de Stewart, mais les Bayonnais gardaient la mainmise sur le match grâce à leur supériorité numérique.

Et à quelques minutes de la fin, la mêlée stadiste craquait une nouvelle fois face au huit de devant ciel et blanc qui bénéficiait d'un essai de pénalité après des fautes adverses à répétition (35-19, score final). Un succès très important qui permet à l'Aviron de s'éloigner de la zone rouge. Contrairement à Toulouse, vaillant mais lésé jusqu'au bout (essai de Clerc à la sirène qui semblait bien avoir aplati, refusé par l'arbitrage vidéo). Au classement, Bayonne est 8e avec 15 points, Toulouse 10e avec 10 points. Suite de la 7e journée ce samedi.