Jean-Marc Doussain Toulouse VS Bayonne Top14 08 2011
Jean-Marc Doussain (Toulouse) | AFP - GAIZKA IROZ

Bayonne défie Toulouse

Publié le , modifié le

L'Aviron Bayonnais (11e) affronte le Stade Toulousain (1er) pour le compte de la 14e journée du championnat de France. A la lutte pour le maintien dans l'élite, les Basques ne partiront pas favori sur la pelouse du champion de France en titre qui ne s'est incliné que deux fois cette saison. Mais le premier de ces deux échecs s'était déroulé à Bayonne (18-13) le 26 août. De quoi se méfier pour les Rouge et Noir, sous la menace de Clermont (2e) qui joue samedi à Lyon.

Toulouse diminué devant et méfiant

Pour cette affiche face à un mal classé, le manger des Rouge et Noir Guy Novès déplore quelques soucis au niveau du pack. Le jeune Yassin Boutemane pourrait lui intégrer les avants en raison des blessures de Daan Human (plancher orbital), Jean-Baptiste Poux (ischio-jambiers) et Güthro Steenkamp (hanche). Le talonneur géorgien Akvsenti Giorgadze, recruté mardi comme joker médical suite à la blessure de Gary Botha, pourrait faire ses débuts dans le groupe s'il est qualifié. En revanche, Clément Poitrenaud et Patricio Albacete (entorse cheville) ne devraient reprendre que pour la réception du Lyon OU. Le Fidjien Timoci Matanavou, meilleur marqueur d'essais (6), devrait débuter sur le banc.

L'effectif pléthorique du Stade Toulousain a montré ses ressources et devrait être animé vendredi par un esprit de revanche face à une des deux  seules équipes à l'avoir battu cette saison (18-13, 1re journée). Impressionnant d'efficacité à Montpellier (25-45), les Toulousains restent méfiant face à une équipe qui vient chercher des points. Dans un Ernest Wallon à guichets fermés, le match s'annonce serré. "Ce serait manquer d'humilité que de se reposer sur cette victoire", déclare  le deuxième ligne Yoann Maestri. "Ça va être un gros match, Bayonne viendra  déterminé pour repartir avec un maximum de points."

Bayonne à la recherche de points

Bayonne, de son côté, retrouve Neemia Tialata, l'une de ses recrus phares de l'après Coupe du monde. Le pilier droit néo-zélandais, blessé au dos le matin du match contre Castres, fait partie du groupe qui se déplace à Toulouse. Hormis ce retour -il remplace Renaud Boyoud dans le groupe- peu de changements à prévoir par rapport à l'équipe qui a concédé le nul face au CO (16-16). Guillaume Bernad (mollet) est toujours indisponible, Yoann Huget est suspendu.

Le remplacement le 6 décembre du trio Gajan-Lièvremont-Tauzin par  Jean-Pierre Elissalde, Didier Faugeron et Pierre-Henry Broncan a-t-il porté ses  fruits ? Pour l'instant, le bilan est mitigé: une victoire (19-11 à domicile), une  défaite (25-11 à l'extérieur) contre les Wasps en Challenge européen et un  match nul (16-16) mal négocié à domicile contre Castres. 

Si le club basque, actuel 11e du Top 14, veut honorer ses ambitions  européennes du début de saison, il ne lui faut plus perdre de temps. L'Aviron  arrive donc avec sa "grosse" équipe et ses recrues de prestige qui tardent à  s'illustrer: Neemia Tialata, Sione Lauaki, Mike Phillips, Joe Rococoko et...  Cédric Heymans qui retrouvera le stade Ernest-Wallon où il a brillé dix saisons  durant. Mais l'arrière international entend laisser autant que possible ses  émotions pour faire avancer ses nouvelles couleurs. "On va aller se tester dans  le jeu, voir si on peut monter encore une marche. Face à la référence du  Championnat, c'est toujours bon de savoir où on en est. Ce sera  soit un déclic, soit une grosse claque." Au choix.

Grégory Jouin @GregoryJouin