Timoci Nagusa retenu par Baptiste Couilloud, lors du barrage du Top 14 entre le LOU et Montpellier, le 1er juin 2019
Timoci Nagusa retenu par Baptiste Couilloud, lors du barrage du Top 14 entre le LOU et Montpellier, le 1er juin 2019 | AFP

Barrages du Top 14 : Le LOU décroche le dernier billet pour les demies

Publié le , modifié le

Très solide en défense et plus affûté en fin de match, Lyon a décroché le dernier billet pour les demi-finales du Top 14 grâce à sa victoire sur Montpellier 21-16. Les Lyonnais qui avaient été éliminés l'an passé par cette même équipe en demi-finale (40-14), affronteront les Clermontois le 9 juin prochain pour une place en finale. L'autre demie mettra aux prises Toulouse à La Rochelle (le 8 juin).

Il ne fallait pas arriver en retard pour ce second barrage d'accession aux demi-finales du Top 14. A Lyon, ce sont les Héraultais, qualifiés à l'arraché, qui ont ouvert la marque. Ngatai a trop tardé à se dégager et Cruden en a profité pour aller à l'essai au bout de quatre minutes. Paillaugue ne s'est pas gêné pour transformer (0-7). Le demi de mêlée a même enfoncé le clou sur une pénalité d'une quinzaine de mètres (0-10). Deux minutes plus tard, les locaux ont fini par réagir sur une belle action individuelle de Barassi. Doussain se ratait et l'écart restait à 5-10.

Les Lyonnais retrouvaient le sourire à la faveur d'une pénalité de Wisniewski (8-10, 22e). C'était l'occasion pour tout ce joli monde de faire une pause fraîcheur bien méritée, vue la chaleur ambiante. Le jeu reprenait et s'équilibrait, avec d'un côté une défense rhodanienne rigoureuse, et de l'autre une formation héraultaise entreprenante. A la demi-heure de jeu, Montpellier creusait de nouveau l'écart sur une pénalité de Paillaugue des 30 mètres (8-13), qui allait rater une tentative ambitieuse de 15 mètres plus lointaine. Le LOU parvenait à réduire de nouveau l'écart grâce à Wisniewski sur la ligne des 22 mètres (11-13), juste avant la mi-temps.

Le LOU plus frais

Cette pause bénéficiait aux Lyonnais, qui allaient pour la première fois prendre les devants après une nouvelle pénalité de leur demi d'ouverture (14-13, 53e). Les Montpelliérains tentaient de monopoliser le ballon mais se heurtaient à un mur compact. L'ombre qui envahissait la pelouse était plutôt bien accueillie par les joueurs, qui sentaient que la fraîcheur physique allait être déterminante. Peu après l'heure de jeu, le demi d'ouverture de Montpellier redonnait l'avantage sur une nouvelle pénalité (14-16, 61e).

Le bloc héraultais commençait à donner quelques signes de fatigue face à une équipe lyonnaise qui se montrait de plus en plus agressive. Et les efforts des hommes de Pierre Mignoni étaient récompensés par un essai en puissance de Ngatai, puis la transformation (21-16). Les minutes défilaient et les Montpelliérains tentaient le tout pour le tout et obtenaient même une pénalité dans les arrêts de jeu. Mais le LOU, soutenu par Gerland, résistait et décrochait ainsi sa place pour une demi-finale face à Clermont.