Van Der Merwe Stade Français LOU
Heinke Van Der Merwe stoppé net par Jérôme Porical. | PHILIPPE DESMAZES / AFP

Après avoir fait tomber Clermont, le LOU se paie le Stade Français

Publié le , modifié le

Leader du Top 14 après avoir atomisé Toulon (30-6) entre Noël et le Jour de l'An, le Stade Français s'est fait surprendre par le LOU (12-9) vendredi pour le compte de la 15e journée du Top 14. Les Franciliens, comme Clermont la semaine passée, ont mal géré le carton rouge et le sursaut d'orgueil des Lyonnais. Forts de cette victoire, obtenue dans la douleur, ces derniers se rapprochent un peu plus du maintien.

On avait promis un déplacement difficile au Stade Français. On ne s'était pas trompé. Malgré une mainmise sur la mêlée, l'expulsion de Morné Steyn à la 32e minute a compliqué les affaires de Parisiens (12-9), obligés de s'incliner (12-9) face au LOU vendredi. Avec 45 points au compteur, et son premier bonus défensif depuis le début de la saison, le SF reste toutefois leader du Top 14 avant la suite et fin de cette 15e journée. Cependant, sa tête ne tient qu'à un fil puisque Toulon et Clermont, qui jouent samedi à Montpellier et dimanche à Toulouse, peuvent repasser devant. Lyon s'offre de son côté un bon bol d'air dans la course au maintien. 

Le Stade Français avait choisi de faire tourner en alignant au coup d'envoi seulement cinq joueurs (Nayacalevu, Tomas, Parisse, Papé, Bonfils) qui avaient débuté contre Toulon dimanche dernier. Dominateurs en mêlée, les Parisiens réalisaient la meilleure entame. Une pénalité (6e) et un drop (12e) de Steyn, sous les poteaux, leur permettaient de prendre la tête d'entrée. Mais les Lyonnais, très en jambes, ne leur laissaient aucune occasion d'essai. Au contraire, ils affolaient à plusieurs reprises la ligne. Lynn (26e), Brett (38e), Sukanaveita (40e) étaient stoppés dans les derniers mètres. Les Lyonnais trouvaient finalement la faille après une touche à hauteur des 22 mètres. Le pack était arrêté à cinq mètres de la ligne, et le demi de mêlée, Ricky Januarie, trouvait son ailier, Ratuvou. Son essai était validé par l'arbitre vidéo (5-6, 29e).

En deuxième période, le SF se reposait sur le jeu au pied de Jules Plisson. Mais le LOU tenait sa proie. Le jeu se débridait et à l'issue d'une séquence de plus de trois minutes, Ratuvou, meilleur marqueur en ProD2 la saison dernière, réalisait le doublé avec un essai transformé par Porical et donnait l'avantage à son équipe (12-6. 50e). Le Stade Français pliait mais ne rompait pas. Plisson réduisait le score sur une pénalité (12-9, 60e) avant de rater l'occasion d'égaliser après une nouvelle faute en mêlée (70e). Le leader avait laissé passer sa chance.

francetv sport @francetvsport