agen essai 112012
- | AFP

Agen pour se donner de l'air

Publié le , modifié le

A la peine au classement, Agen aimerait se sortir la tête de l'eau à l'occasion de la 12e journée du Top 14, ce soir. Opposé à une équipe de Perpignan qui vient d'enchaîner deux défaites de rang, le SUA a un coup à jouer sous le regard de son nouveau président.

Agen qui reste sur quatre défaites d'affilée ne peut plus se permettre une nouvelle déconvenue. Face à une équipe à la traîne, les Agenais ont l'occasion de rebondir. Il faut remonter au 29 septembre dernier pour trouver trace d'un succès de l'équipe de Philippe Sella (face à Bordeaux-Bègles). "C'est  un peu un nouveau championnat qui débute" pour une équipe qui a déjà "abandonné  beaucoup trop de points" et particulièrement à domicile, a déclaré le manageur d'Agen. La bonne nouvelle pour le SUA est le retour de Gert Muller. Le pilier droit sud-africain a été  opéré d'une cheville à l'intersaison et n'avait pas encore joué cette saison. A noter que les  deux recrues néo-zélandaises, l'ailier Tuitavake et l'arrière Renata attendent l'accord de la LNR pour l'obtention de leur licence.

Pour l'USAP, cette rencontre de la 12e journée se disputera sans le 2e ligne international Charteris, retenu par le XV du pays de Galles face à l'Australie. En revanche, les autres internationaux mobilisés par les tests de novembre son de retour à l'instar de Mas, Vahaamahina, Taumalolo, Stokosch et Piukala. Une victoire relancerait la sison des Catalans qui visent les places qualificatives pour les barrages. Ce match sera aussi l'occasion pour Daniel Besson d'assister à sa première rencontre en sa qualité de nouveau président. "C'est un tournant de la saison si on veut atteindre nos objectifs", a  déclaré Bertrand Guiry, le troisième ligne de l'Usap. "Agen est une équipe compliquée à manoeuvrer et voudra certainement réagir  après un début de saison difficile", a estimé Mas. Perpignan, a-t-il prévenu, ne devra pas "se laisser endormir" et éviter "le sursaut d'orgueil" des Agenais, "bien préparés", selon leur talonneur Jalil Narjissi.

Romain Bonte