Clermont-Oyonnax
Clermont a chuté sur sa pelouse face à Oyonnax |

Agen et Oyonnax se relancent en enfonçant Paris et Clermont

Publié le , modifié le

Agen et Oyonnax, vainqueurs au Stade Français (36-34) et à Clermont (18-12), se sont relancés dans la course au maintien en y entraînant ces deux clubs prestigieux, plus sinistrés que jamais samedi lors de la 18e journée.

Si la situation des Parisiens et des Clermontois n'est pas encore catastrophique,  leurs derniers résultats le sont et un tel scenario n'est plus à exclure.  A fortiori puisque Agen (12e) et Oyonnax (14e), leurs rivaux directs, savent qu'ils sont maintenant capables de gagner à l'extérieur.

Les Agenais laissent la place de 13e, qui oblige à un barrage périlleux sur le terrain du finaliste de Pro D2, à Brive, qui n'aura pas la faveur des pronostics dimanche à Toulouse.  Oyonnax est toujours bon dernier mais ne compte plus que 7 points de retard sur les Corréziens, soit l'équivalent de deux victoires, à 8 journées de la fin.

Le club de l'Ain a infligé au champion en titre un 6e revers consécutif, le troisième d'affilée à Marcel-Michelin, une forteresse encore quasiment imprenable la saison précédente.
Le Stade Français, champion de France en 2015, a lui subi sa 4e défaite de rang en dilapidant 16 points d'avance en début de seconde période (31-15).  Le SUA a profité d'une défense parisienne apathique pour inscrire trois essais et arracher un succès mérité.

Montpellier et Castres avancent

Dans le haut de tableau, Montpellier a échappé de peu à une première défaite à domicile contre Bordeaux-Bègles, s'imposant de justesse 11-10 pour conforter sa place de leader.
Le MHR, qui n'est repassé devant au score qu'à l'heure de jeu, en supériorité numérique, sur un essai du centre sud-africain Jan Serfontein, est assuré de rester en tête du classement quel que soit le résultat de son premier poursuivant, le Racing 92, à Pau samedi soir (20h45).
L'UBB, qui a inscrit deux essais par son ailier Ed Fidow, peut s'en vouloir: l'ouvreur Simon Hickey a raté les deux transformations et l'arrière Nans Ducuinq a commis un en-avant à quelques mètres de la ligne adverse pour un troisième essai qui tendait les bras aux Girondins.