Mourad Boudjellal
Mourad Boudjellal, le président du RC Toulon | FRANCK PENNANT / AFP

Affaire RC Toulon - Escroquerie d'un pharmacien plutôt que dopage ?

Publié le , modifié le

La justice enquête sur un pharmacien de Toulon qui travaillait avec le Rugby Club Toulonnais et qui a été signalé par l'Agence Française de Lutte contre le Dopage (AFLD), mais cette affaire s'oriente plus vers une escroquerie que vers un dossier de dopage.

Dans le cadre d'une information judiciaire ouverte à Marseille, la radio RTL révélait ce matin que l'AFLD "soupçonn(ait) des  pharmaciens de Toulon d'approvisionner illégalement des joueurs du RC Toulon en  produits", citant des "antibiotiques, antalgiques, mais aussi stéroïdes anabolisants". Réagissant à cette information, le président du RCT Mourad Boudjellal a répliqué ce matin lors d"une conférence de presse, assurant que "le club n'a rien reçu de l'AFLD" et que "le pharmacien en cause ne travaille plus avec le club depuis un an". Il a également ajouté que le RCT avait stoppé toute collaboration avec ce pharmacien après avoir été informé de soupçons d'escroquerie à l'assurance maladie. Selon Mourad Boudjellal, le pharmacien disposait d'ordonnances vierges du médecin du club en cas d'urgence - une pratique courante, explique-t-il - et serait soupçonné d'avoir établi des fausses prescriptions au détriment de la Sécurité sociale. "Cette escroquerie s'est faite avec une trentaine de médecins. (...)  Ça m'embête pour l'image du club. On salit, ça reste toujours", a poursuivi le président du RCT. Des propos en lien avec ce qu'avait déclaré dans la matinée le procureur de la République de Marseille Brice Robin, selon lequel cette affaire est "assez éloignée du dopage". 

"On n'achète pas de produits dopants avec sa carte vitale"

"Je m'étonne : si on achète des produits dopants on ne le fait pas avec sa carte vitale", a lancé Mourad Boudjellal. "Aucun joueur du RCT n'a été inquiété, ni aucun membre du club interrogé", a-t-il précisé, soulignant que les joueurs étaient "extrêmement contrôlés" par l'AFLD, mais aussi "en interne", par le club. L'organisme officiel de lutte contre le dopage a d'ailleurs précisé mardi après-midi que l'enquête restait pour l'instant exclusivement judiciaire. "A la suite d'un échange d'informations entre différentes administrations de l'Etat, la procédure actuellement ne débouche pas sur un aspect administratif relevant de l'agence" a déclaré l'AFLD.

Vidéo: la réaction de Mourad Boudjellal 

AFP