Van Niekerk Joe Toulon plaqué 09 2010
Le Toulonnais Joe Van Niekerk | AFP - Vincent Beaume

Acte final pour le Top 14

Publié le , modifié le

Entre Clermont (3e) et Bayonne (8e), quatre équipes seront qualifiés pour les barrages, et deux seront recalées à l'issue de la dernière journée. Les Clermontois, comme les Castrais, peuvent encore subtiliser la 2e place directement qualificative pour les demi-finales aux dépens du Racing-Métro, mais il leur faudra respectivement à Toulouse et à l'USAP alors que les Parisiens jouent le derby au Stade Français. Match couperet entre Montpellier et Toulon.

La sentence va tomber, et elle promet d'être terrible. Après un championnat excessivement disputé du Top 14, la dernière journée du championnat délivrera les précieux sésames, et renverra chez eux des équipes abattues. Symbole de cette lutte incertaine de dernière minute, le match opposant Montpellier à Toulon. Toujours présent parmi les six premiers durant la saison, le club héraultais a été rejeté en 7e place, tandis que Toulon a fait le chemin inverse pour se retrouver cinquième. Mais seulement trois points séparent les deux formations, et une seule d'entre elles pourra continuer sa saison lors des barrages. Ou peut-être aucune. Car si l'équipe de Fabien Galthié domine sans le bonus offensif celle de Philippe Saint-André, et que dans le même temps Bayonne prend le bonus offensif à La Rochelle et que Biarritz l'emporte à Bourgoin, le RCT et le MHR partiront tous deux en vacances samedi soir et ne verront pas la Coupe d'Europe la saison prochaine. L'élimination serait une grande déception pour les Montpellierains, qui se sont bien pris au jeu des ténors, et serait un coup terrible pour les Toulonnais, l'un des plus gros budgets de France avec toutes ses vedettes internationales actuelles (Wilkinson, Van Niekerk...) et futures (Giteau, Botha...). 

Après avoir vécu une saison troublée par les querelles dans leurs instances dirigeantes, les Bayonnais peuvent encore obtenir le minimum syndical en décrochant les barrages. Le déplacement à La Rochelle, qui disputera son dernier match en élite avant de retrouver la ProD2, est l'occasion idéale de faire un carton plein, même si les Maritimes voudront terminer sur une bonne note. Mais le destin des Basques n'est pas totalement dans leurs mains, avec leur 8e place.

Si Toulouse a d'ores et déjà assuré sa présence en demi-finale avec sa première place et ses six points d'avance sur le troisième, le second accessit direct pour les demi-finales n'est pas encore acquis. Pour le moment, c'est le Racing-Métro qui l'a pris dans ses mains et son court déplacement chez le voisin du Stade Français pourrait le lui offrir définitivement. D'autant que leurs hôtes n'ont plus rien à jouer en championnat, qu'ils font face à une pénurie en première ligne, et que leur dernier objectif tient dans la finale du Challenge européen, pouvant leur offrir le précieux sésame européen pour la saison prochaine. Pour s'emparer de cette 2e place, Clermont devra s'être remis de son revers contre le Stade Français en demi-finale du Challenge européen pour réaliser l'exploit en terres toulousaines, le champion d'Europe en titre devant digérer son élimination en Coupe d'Europe. Le défi semble comparable pour Castres, à égalité avec les Auvergnats, qui se rend à Aimé-Giral défier des Perpignanais déçus par leur sortie en demi-finale de Coupe d'Europe et qui sont assurés de ne pas revoir la Coupe d'Europe l'année prochaine.

Enfin, Biarritz, en déplacement à Bourgoin, doit simplement assurer la victoire, si possible avec le bonus offensif, pour ne pas avoir à regarder sur les autres terrains ce qui se passe. Ecartés de la course à la 2e place, les Biarrots affronteront des Berjaliens qui évoluent pour la dernière fois dans le Top 14 avec une équipe largement amoindrie par les blessures.