Pau retrouve le sens de la gagne contre Oyonnax
Pau retrouve le sens de la gagne contre Oyonnax. | IROZ GAIZKA / AFP

Top 14 : Pau se maintient dans le top 6 et Brive cède la dernière place à Oyonnax

Publié le , modifié le

Dans le cadre de la 22e journée du Top 14, Pau a cartonné sur sa pelouse du Stade du Hameau face à Oyonnax (33-12), pour retrouver le goût de la victoire. De son côté, Brive a dominé Agen (15-12) et quitte la dernière place du Top 14.

Pau retrouve le sens de la marche. Après une défaite face à Clermont (38-14), la Section Paloise n'a pas fait dans le détail face à Oyonnax (33-12). Les Oyomen ont pourtant ouvert le score. Mais leur bonne volonté lors des 20 premières minutes a vite été stoppée par des Béarnais remontés.  Ces derniers ont assuré l'essentiel dès la mi-temps (26-5), grâce à des essais de Hamadache (22e), Armitage (29e), Lespiaucq-Brettes (36e) et Votu (40e). Avant de contrôler la seconde période. À quatre journées de la fin, ils conservent toutes leurs chances d'accéder au Top 6 pour la première fois et met la pression sur Castres, Lyon et Toulon, ses principaux concurrents.

Fin de série en revanche dans la course au maintien pour les "Oyomen". Cette défaite les remet en position de lanterne rouge mais tout reste très serré avec quatre équipes en trois points.

Les Brivistes se font peur

Les Brivistes battent les Agenais  à domicile (15-12). Ils se sont fait une grosse frayeur dans les derniers instants de la rencontre. Mais la victoire est bien là et leur permet de quitter la dernière place du classement. Brive revient à deux points de leurs adversaires du soir dans la course au maintien. De son côté, Agen pourra s'en vouloir de ne pas avoir profité d'une supériorité numérique dans les dernières minutes. Ils ont évolué à 15 contre 13. Ils ne sont pas passés loin de la victoire, mais repartent de leur déplacement avec un précieux point de bonus défensif.

La lutte pour éviter les deux dernières places est plus dense que jamais et chaque point décroché au cours des quatre dernières journées vaudra très cher. Comme les bonus défensifs pris en toute fin de match par Agen et le Stade Français, par exemple.

Réactions

Adrien Buononato (directeur sportif d'Oyonnax): "C'est une défaite après une série de victoires donc oui, c'est un coup d'arrêt. On sort d'un bloc intense, où l'équipe a peu tourné, donc il nous a manqué un peu d'essence. En attendant, il n'y a pas d'abattement. On se concentre sur les matches très importants qui viennent contre Agen et Brive".

Malik Hamadache (pilier de Pau): "Après vingt minutes difficiles à cause d'eux, on s'est dit qu'il fallait remettre les choses dans l'ordre, les prendre dans le défi physique et mettre notre jeu en place. On peut aussi faire de gros matches et se mettre à l'abri assez tôt. Le Top 6 est notre objectif, on le confirme match après match, il ne faut rien lâcher".

Rémy Vaquin (entraîneur adjoint d'Agen): "On est 11e au classement. On a notre destin entre nos mains, à nous de le prendre. On va rencontrer, je crois que Brive va au Stade français et à Oyonnax. Il y a beaucoup de confrontations directes dans ce championnat du bas. Mais on va se focaliser sur nous. On a une réception importante dans quinze jours et on va se préparer à ça".

Didier Casadeï (entraîneur de Brive): "On savait que le match était vraiment important. On est un petit peu déçu de leur avoir laissé le bonus. En étant un peu meilleur dans la maîtrise, on aurait pu finir le match avec 15-6 donc c'est un peu rageant et en plus on s'est fait un petit peu peur à la fin. Sur l'ensemble du match, on a été plutôt dominant mais c'est un peu décevant de laisser le point de bonus".
 

Guillaume Gorgeu @g_gorgeu