Gabada Mjekevu
Gabada Mjekevu (Toulouse) | GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

Top 14 : Le Stade Toulousain a le dernier mot face au Stade Français

Publié le , modifié le

Le match entre le Stade Français et le Stade Toulousain, pour le compte de la 22e journée de Top 14, a souri au club de la Garonne (33-37). Au terme d'un spectacle complètement fou pour l'une des plus belles rencontres de la saison, les Rouge et Noir continuent à s'accrocher au podium. Pas passés loin d'un superbe coup, les Franciliens se contentent du bonus défensif.

Le classique entre les deux Stade a tenu toutes ses promesses cet après-midi à Jean-Bouin. Engagée et indécise jusque dans les derniers instants, la rencontre s'est soldée par une victoire des Toulousains face aux Parisiens (33-37).

Dès la 10e minute, Mjeveku inscrivait le premier essai du match sous les poteaux pour les Rouge et Noir (0-7). La belle histoire pour celui qui a remplacé le capitaine Fritz, forfait de dernière minute. Peu après, Jules Plisson répondait à la transformation de Zack Holmes en inscrivant sa pénalité (3-7). Kolbe redonnait ensuite un peu de large aux Toulousains (3-14), avant que Yobo ne lui réponde pour les Parisiens (8-14). Le show Holmes, auteur d'une nouvelle pénalité et d'un drop plein axe, permettait au Stade Toulousain de mener de 12 points (8-20). Juste avant la mi-temps, Yobo inscrivait en coin son deuxième essai sur une passe sautée de son capitaine Sergio Parisse (13-20).

Une deuxième période de feu

Plisson maintenait à flot son équipe avec une pénalité dès le retour des vestiaires (16-20). Kolbe, avec lui aussi un deuxième essai, calmait les ardeurs du Stade Français dans la foulée (16-27). Mais huit minutes plus tard, Burban inscrivait en force un troisième essai pour les Franciliens, à nouveau transformé (23-27). Le rush de Maxime Médard, qui résistait à un triple retour des maillots bleu et rose, restera comme l'essai du match (23-34). La fin de match sera complètement folle. Daguin conclura un essai collectif à la 71e minute, transformé par Plisson (30-34). La pression des joueurs du Stade Français se fait alors très forte mais Doussain, d'un beau coup de pied à 23 mètres, redonnera sept points d'avance aux Rouge et Noir (30-37). Malgré une pénalité en toute fin de match d'un Jules Plisson excellent cet après-midi, le score restera bloqué à 33-37. 

Les Toulousains valident ainsi pratiquement leur billet pour les phases finales. Les Parisiens se contentent du bonus défensif mais restent très en danger au classement. Ils lutteront jusqu'au bout pour ne pas descendre en Pro D2.

Clément Pons @Ponsclement