Rokoduguni - Angleterre-Argentine
Le joueur d'origine fidjienne Rokoduguni a inscrit le 3e essai anglais | AFP - Ben Stansall

Test: l'Angleterre efficace contre l'Argentine (21-8)

Publié le , modifié le

L'Angleterre s'est imposée face à l'Argentine (21-8) samedi à Twickenham dans le cadre des tests d'automne.Solides dans la conquête et toujours très réalistes, les Anglais ont imposé leur puissance à des Argentins volontaires et combatifs mais très déficients dans le jeu au pied puisqu'ils ont laissé 17 points en route.

Décidément, l'Argentine n'y arrive pas face au XV de la Rose. Cinq mois après avoir dominé les Pumas chez eux, celui-ci  a signé une nouvelle victoire, certes compliquée, mais malgré tout significative puisque les Anglais voulaient absolument réussir cette entrée en matière à moins de deux ans de la Coupe du monde, que leur sélectionneur Eddie Jones clame vouloir à tout prix remporter. 

La combativité, c'est tout ce que les Argentins avaient à opposer à un collectif anglais bien huilé. Dans le jeu, ils ont montré un piètre visage s'attachant la plupart du temps à pousser leurs adversaires à la faute. Pour les Pumas, ça ne va très bien.  Bon derniers avec un zéro pointé dans le Rugby Championship, ils n'ont rien montré à Londres, si ce n'est un peu de puissance en mêlée.

Les Anglais sans briller

Avant de recevoir l'Australie, l'Angleterre de son côté, peut au moins se targuer d'avoir été appliquée en attaque, à défaut d'être brillante, et dominatrice en défense, à l'impact comme au sol. Mais, pas de quoi satisfaire un Eddie Jones visiblement frustré en tribune. Il en aura fallu peu pour que les Anglais prennent les devants et donnent l'impression de ne pas pouvoir être repris. Trois pénalités d'un Ford maladroit au (trois réussites sur cinq tentatives) et un essai en bout de ligne du N.8 Hughes ont suffi à virer en tête à la pause (14-3).

Les Anglais n'ont réussi à placer qu'une seule accélération, à 15 contre 14 après le carton jaune de Tuculet pour un contact aérien avec Brown jugé dangereux (21), mais ce fût la bonne. Ford réalisait une quadruple sautée parfaite pour envoyer son costaud troisième ligne centre marquer en force le long de la ligne de touche (33).
En face, lents, peu inspirés, rivalisant seulement sur les mauls et en mêlée, se sabordant trop souvent par des en-avants malheureux, ou un jeu au pied catastrophique les Argentins ont rendu une bien pauvre copie, se limitant à casser le rythme anglais en seconde période, même si en toute fin de match Sanchez franchissait la ligne après une longue séquence pour l'essai de consolation qui permettait der endre le score moins lourd. Twickenham n'a eu l'occasion de ne vibrer vraiment qu'une seule fois en seconde période. A peine entré en jeu le rapide centre Lozowski perçait en plein coeur de la défense argentine. Stoppé à dix mètres de la ligne, le jeu rebondissait sur Rokoduguni qui marquait en coin le second essai anglais.

Christian Grégoire