XV de France: Vakatawa-Nakaitaci, les ailes d'un espoir déçu contre l'Australie

XV de France: Vakatawa-Nakaitaci, les ailes d'un espoir déçu contre l'Australie

Publié le , modifié le

Alignés pour la première fois aux deux ailes de l'équipe de France, Virimi Vakatawa et Noa Nakaitaci ont souvent allumé les mèches du jeu offensif tricolore contre l'Australie. Mais les deux ailiers d'origine fidjienne, décisifs sur les trois essais inscrits par les Bleus, n'ont pas réussi à faire pencher la balance du côté tricolore, vaincu (25-23) par les Wallabies.

Après avoir mis le feu à Toulouse la semaine dernière, l'équipe de France s'était équipée plus sérieusement pour les premiers frimas de la région parisienne. Pour tenter d'embraser le Stade de France et surtout tenter d'incendier la défense australienne, Guy Novès avait placé sur les ailes Noa Nakaitaci et Virimi Vakatawa. Les deux cousins éloignés, venus du soleil des Fidji pour être désormais défenseurs du drapeau bleu-blanc-rouge, étaient associés pour la première fois de leur carrière.

Crochets, vivacité, capacité à jouer debout, puissance, leurs qualités sont connues. Au rayon des risques, il y a leur défense, parfois hésitante notamment sur les ballons aériens. Mais dans ce match, les deux hommes ont développé toutes leurs qualités, et souvent redonné de l'espoir à une équipe souvent malmenée. Créatifs, percutants, funambules le long de leur ligne de touche, entreprenants ailleurs, ils ont été les dynamiteurs du jeu offensif.

Nakaitaci pour allumer la mèche​

Dès la 3e minute, Noa Nakaitaci s'est mis en action. Un arrêt de volée dans ses 22m sous la pression de son vis-à-vis, qu'il joue aussitôt pour relancer son équipe et bénéficier d'une première pénalité. Après trois minutes à défendre, c'était le premier bol d'air des Bleus. A la 17e minute, les deux hommes interviennent, comme la plupart des 15 Français. Le Clermontois est là pour percer, soutenu par tous ses coéquipiers, et le jeu rebondit, se poursuit, dans une application du credo de Guy Novès: faire vivre le ballon. Finalement, au pied de la ligne australienne, Vakatawa se saisit du ballon pour l'aplatir, pour son quatrième essai en deux matches de cette tournée d'automne (8-0).

Les deux hommes s'appliquent à jouer dans le coeur du jeu, sans oublier leurs tâches défensives. Surveillés comme le lait sur le feu, ils se créent de bonnes situations. A la 33e minute, c'est Nakaitaci qui vient chaparder le ballon dans un regroupement sur la ligne des 22 tricolore. Sur son aile, le joueur de Seven agite les bras pour qu'on lui transmette, ce qui est fait quelques secondes après. Mais Naivalu ne lui laisse pas prendre le couloir. A la mi-temps, la France n'est pas loin (13-11), mais l'emballement n'est pas le même qu'à Toulouse.

5 essais en 7 sélections pour Vakatawa​

Pire encore, en laissant les Wallabies gagner la ligne d'avantage, la France se mettait en difficulté, et défendait plus qu'elle n'attaquait. En encore une fois, "NN" va être le détonateur d'un mouvement offensif. Sur une intervention de Nakaitaci dans le coeur du jeu, les hommes de Novès repartent, et, au soutien de Spedding et Fofana, Vakatawa parvient, au sol, à donner à Doussain pour l'essai qui redonne l'espoir (55e, 20-16). A la 64e minute, un déboulé de Vakatawa enflamme une fois de plus les travées du stade, mais il ne peut aller au bout de l'action, gêné par son vis-à-vis sans que l'arbitre n'y trouve rien à redire. Puis, c'est Nakaitaci qui sonne la charge avec une percée de 20 en milieu de terrain. Le jeu rebondit, va jusqu'à l'aile de son cousin, puis jusqu'à Wesley Fofana qui va dans l'en-but (66e, 25-23). L'espoir revient. La Marseillaise retentit. 

Mais les Français resteront à deux longueurs des Wallabies. Frustrant. Avec néanmoins la confirmation que le beau jeu semble de retour, à l'image des performances de Noa Nakaitaci et Virimi Vakatawa. Ce dernier, pour sa 7e sélection, a inscrit son 5e essai. C'est une lame de fond qui semble transporter désormais le XV de France. Elle vient pour partie des Fidji.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze