Anthony Belleau et Antoine Dupont
Anthony Belleau (de face) et Antoine Dupont à l'entraînement | AFP - CHRISTOPHE SIMON

XV de France - Une charnière Dupont-Belleau et une vague de jeunesse face aux All Blacks ?

Publié le , modifié le

Guy Novès annonce ce jeudi en début d'après-midi la composition de son équipe qui affrontera la Nouvelle-Zélande, en test-match samedi (20h45) au Stade de France. Face aux doubles champions du monde en titre, qui restent sur 10 succès consécutifs face aux Bleus, le staff tricolore pourrait donner les clés du camion au duo Antoine Dupont-Anthony Belleau, âgés respectivement de 20 et 21 ans. Cette charnière novice pourrait être le symbole d'une vague de jeunesse, avec Cancoriet (21 ans) en 3e ligne, Penaud (21 ans) au centre, Gabrillagues (24 ans) en 3e ligne.

Guy Novès va-t-il être fidèle à ses habitudes ? Depuis qu'il est sélectionneur du XV de France, il renouvelle énormément ses équipes. Lors de son premier Tournoi des 6 Nations, il avait ainsi changé six joueurs presque entre chaque match. Des novices lancés dans le grand bain, il la déjà fait, et cela lui a parfois souri (comme Vakatawa par exemple). Contre les Néo-Zélandais, doubles champions du monde en titre, qui n'ont plus perdu contre la France depuis 2009 et n'ont plus été vaincus en France depuis 2000, l'ancien coach toulousain pourrait encore créer une mini-révolution. Un peu forcé en raison des 15 forfaits...

Antoine Dupont, 21 ans la semaine prochaine, et Anthony Belleau, 21 ans, devraient hériter de la lourde tache d'animer le jeu à la charnière. A eux deux, ils comptent 3 sélections (toutes pour le demi de mêlée toulousain. A eux deux, ils forment une première association au niveau international, qui pourrait bien être celle du futur. Mais samedi, ils seront face aux meilleurs joueurs du monde. Un sacré défit. Pour endiguer les vagues noires, ils seront secourus par deux cadres de l'équipe de France en 3e ligne: Louis Picamoles et Kevin Gourdon.

La génération 1996 au pouvoir ?

Un petit nouveau complétera peut-être ce trio, en l'absence des expérimentés Ouedraogo, Ollivon et Chouly: Judicaël Cancoriet. Lui-aussi es âgé de 21 ans, comme Belleau il ne compte aucune sélection en équipe de France, comme ses deux compères nés en 1996, il évolue dans l'un des plus grands clubs du Top 14: Clermont. Avec lequel il a pris une part active dans le titre de champion de France: 13 titularisations la saison passée. Ultra-puissant, dynamique, il va se frotter à ce qui se fait de mieux. Tous ces anciens membres de l'équipe de France des moins de 20 ans suivent ainsi le chemin tracé l'été dernier par Damian Penaud (21 ans, Clermont), l'une des satisfactions de la tournée en Afrique du Sud, qui devrait être associé à Mathieu Bastareaud au centre.

En deuxième ligne, en l'absence de Maestri, présent dans le groupe des 14 pour le deuxième match contre la Nouvelle-Zélande à Lyon mardi, Paul Gabrillagues (24 ans) pourrait honorer sa 1re cape aux côtés de Sébastian Vahaamahina, le 4e avant le plus capé de cette équipe. Avec 99% de réussite au plaquage, le 2e ligne du Stade Français aura fort à faire. Aux côtés des Huget, Slimani, Guirado, Poiroit et autres Picamoles, Guy Novès va-t-il également tenter le pari de Nans Ducuing à l'arrière ? Le joueur de l'UBB de 26 ans, avec ses deux sélections, pourrait être préféré à Scott Spedding.

La composition​ d'équipe possible

Ducuing - Thomas, Penaud (ou Doumayrou), Bastareaud, Huget - (o) Belleau, (m) Dupont - Gourdon, Picamoles, Cancoriet - Gabrillagues, Vahaamahina - Slimani, Guirado (cap), Poirot.
Remplaçants: Chaume, Maynadier, Kotze, R. Taofifenua, Tauleigne, Serin, Trinh-Duc (ou Doumayrou ou Penaud), H. Bonneval

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze

Test match