Rabah Slimani
Au Stade Français, Rabah Slimani est remplacé par... son propre frère ! | MIGUEL MEDINA / AFP

XV de France: Rabah Slimani, le dernier rattrapage ?

Publié le

Non-convoqué pour les tests-matches de novembre en raison notamment des nombreuses pénalités subies par lui en mêlée fermée, Rabah Slimani est finalement avec l'équipe de France, après la blessure d'Uini Atonio. "Forcément, j'étais un peu vexé", a déclaré le pilier. "Je veux montrer que je suis toujours là, que je bosse encore. Qu'on peut compter sur moi." Il y a forcément un goût de revanche pour l'ancien joueur du Stade Français, qui espère bien évidemment défier les Springboks au Stade de France samedi.

A 29 ans, Rabah Slimani a-t-il pensé sa fin de carrière internationale venue ? A 29 ans, trop souvent sanctionné en mêlée fermée, il n'avait pas été convoqué pour les tests de ce mois de novembre. "Forcément j'étais un peu vexé, mais avec un peu de recul, je me suis dit que c'était la loi du sport. Des joueurs viennent, d'autres sortent. Je ne l'ai pas vécu comme une injustice. Je ne vais pas pleurer car je ne suis pas pris", a-t-il déclaré aujourd'hui à Marcoussis, où le XV de France est rassemblé.

De la vexation à la revanche, il n'y a qu'un pas que le pilier clermontois veut franchir: "Je veux montrer que je suis toujours là, que je bosse encore. Qu'on peut compter sur moi. Si je peux apporter ce que j'apporte à Clermont, tant mieux", annonce-t-il. Au niveau international, son positionnement en mêlée fermée a souvent été la cible du corps arbitral depuis quelques mois. Il en a conscience, mais ne veut pas se focaliser: "Vous me parlez des arbitres qui me ciblent. Mais il n'y en a pas tant que ça. J'ai l'impression que je ne suis jugé que sur deux matches (la saison passée), l'Angleterre (Tournoi-2018, arbitré par le Sud-Africain Jaco Peyper, NDLR) et la Nouvelle-Zélande (automne 2017, par l'Australien Angus Gardner), où j'ai pris, je crois, à chaque fois trois pénalités. C'est beaucoup. Mais les autres ne me cassent pas la tête".

Reste la carence du soutien dans le jeu courant. "Il faut que je me relève plus vite, que je sois disponible plus rapidement. C'est un point faible depuis longtemps, que j'essaie de gommer. J'ai commencé à travailler avec Clermont pendant la préparation d'intersaison", explique-t-il.  A un an de la Coupe du monde, Rabah Slimani va passer un test majeur en ce mois de novembre. Pour sue son compteur de sélections dépasse les 50. Aujourd'hui, il en compte 47.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze

Test-matchs