Gael Fickou retrouve le XV de France
Gaël Fickou retrouve le XV de France | FRANCK FIFE / AFP

XV de France: Le Roux, Galletier, Babillot, Fickou et Fall titulaires pour le 2e test contre les All Blacks

Publié le , modifié le

Après la déroute (52-11) samedi dernier contre la Nouvelle-Zélande, l'équipe de France se présentera avec cinq nouveautés dans son équipe de départ contre les All Blacks, samedi. Jacques Brunel et son staff ont décidé de titulariser en 2e ligne Bernard Le Roux (à la place de Gabrillages), en 3e ligne Mathieu Babillot (à celle de Cancoriet) et Kélian Galletier (pour Sanconnie), à l'aile Gaël Fickou (pour remplacer Grosso) et à l'arrière Benjamin Fall (pour Médard). Kevin Gourdon occupera le poste de N.8.

Rémi Grosso blessé, Maxime Médard pas vraiment intraitable en défense, Paul Gabrillagues victime d'un carton jaune. Ces trois joueurs ne sont plus présents dans l'équipe de départ pour le deuxième test-match contre la Nouvelle-Zélande. Le staff tricolore a décidé d'y ajouter les jeunes Judicaël Cancoriet et Fabien Sanconnie pour revisiter la totalité de la 3e ligne.

Pour tenter d'effacer la mauvaise 2e période à l'Eden Park, l'équipe de France n'a pas relancé son ancien cadre, Wesley Fofana. Ménagé la semaine précédente, le centre clermontois n'affrontera pas encore les All Blacks, lui qui n'a plus joué en Bleu depuis novembre 2016. Peut-être le 3e test... Car la paire de centres est restée inchangée avec Bastareaud-, le capitaine, et Doumayrou. Idem pour la charnière.

Gourdon, seul rescapé en 3e ligne, en 8

Pour la révolution, il faut regarder en 3e ligne. Kevin Gourdon est le seul à rester sur le pré, mais cette fois le Rochelais est placé au centre, avec le N.8 dans le dos. Le Castrais Mathieu Babillot et le Montpellierain Kélian Galletier l'encadreront pour apporter leur impact physique et tenter de rivaliser avec les hommes en noir. Et d'intégrer deux joueurs qui ont disputé la finale du dernier Top 14 et étaient donc arrivées tard en Nouvelle-Zélande.

Et pour densifier la défense devant, Bernard Le Roux est installé en deuxième ligne, avec Yoann Maestri. Paul Gabrillagues, qui avait laissé ses coéquipiers à 14 la semaine précédente, prend place sur le banc en compagnie de Médard, qui abandonne le poste d'arrière à Benjamin Fall. Auteur du seul essai français mis touché ensuite, Rémi Grosso a dit stop pour cette tournée. C'est Gaël Fickou qui prend sa place à l'aile.

Les Blacks ne changent rien

En face, Steven Hansen a choisi de ne rien changer. "Dans la mesure où nous sommes dans une phase de travail de notre plan de jeu et de nos automatismes, il ne serait d'aucun bénéfice de changer le moindre joueur parmi les 23", titulaires comme remplaçants, a justifié Steve Hansen, cité dans le communiqué de la Fédération néo-zélandaise.

Compositions d'équipes

France: Fall - Thomas, Bastareaud (cap), Doumayrou, Fickou - (o) Belleau, (m) Parra - Galletier, Gourdon, Babillot - Maestri, B. Le Roux - Atonio, Chat, Priso
Remplaçants: Bourgarit, Baille, Gomes Sa, Gabrillagues, Lapandry, Serin, Plisson, Médard

Nouvelle-Zélande:  J. Barrett - B. Smith, Lienert-Brown, Crotty, R. Ioane - (o) B. Barrett, (m) A. Smith - Cane, L. Whitelock, Squire - S. Barrett, S. Whitelock (cap) - O. Franks, C. Taylor, Moody
Remplaçants: N. Harris, Tu'inukuafe, Tuungafasi, Fifita, A. Savea, Perenara, McKenzie, Laumape

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze