Le joueur du XV de France, Brice Dulin
Le joueur du XV de France, Brice Dulin | AFP - FRANCK FIFE

XV de France: Dulin à l'arrière, Plisson avec Serin à la charnière, Ducuing à l'aile pour le 3e test

Publié le , modifié le

Après deux claques reçues contre l'Afrique du Sud (37-14 et 37-15) lors des deux premiers tests-matches, l'encadrement de l'équipe de France a décidé d'effectuer trois changements pour le troisième et dernier match. Guy Novès a donc décidé de relancer la charnière Serin-Plisson. Brice Dulin retrouve également sa place à l'arrière, alors que Ducuing, entré en cours de jeu, est titularisé à l'aile. C'est sur le banc que les choses changent davantage.

Huit changements entre le premier et le deuxième test-match. Trois entre le deuxième et le troisième. Pourtant, l'équipe de France n'a pas réalisé la révolution au niveau du score entre les deux premières sorties contre les Springboks (37-14, 37-15). Mais comme l'avait dit Bernard Laporte à ses joueurs, il y avait eu du mieux dans l'attitude, et dans le jeu. Est-ce pour cela que l'encadrement français a fait aussi peu de changements dans le XV de départ ? Ou simplement parce que les meilleurs sont là ? "Lors des deux premiers tests, on a pu évaluer un peu l'état des dégâts. Sur le troisième, on n'a pas grand chose à perdre, ce sera intéressant de voir si le travail des trois-quatre semaines apportera quelque chose", a expliqué Guy Novès. "Il faut aussi tenir compte des joueurs éliminés (blessés)" a-t-il ajouté, au sujet notamment de Huget et du pilier gauche Eddy Ben Arous.

Après sa prestation très critiquée, et notamment cette balle d'essai offerte aux Sud-Africains en 1re période, François Trinh-Duc n'a pas conservé sa place de titulaire. Jules Plisson a été rappelé, pour former la charnière tricolore avec Baptiste Serin. "Pourquoi cette charnière ? Pourquoi pas. On a vu un peu tout le monde, certains plus que d'autres. On estime que c'est la bonne charnière du moment", a commenté Novès.

Du mouvement sur le banc

A l'arrière, malgré son essai la semaine dernière, Scott Spedding n'affrontera pas ses anciens compatriotes une deuxième fois. Brice Dulin lui a été préféré, comme lors du premier test où il avait écopé d'un carton jaune au plus mauvais moment (60e). Et enfin, à l'aile, pas remis de sa blessure, Yoann Huget laisse sa place à Nans Ducuing. "Sa prestation m'a convaincu, oui. Quand un joueur se met en opposition face à un joueur de 130 kilos arrivant lancé, au risque d'y laisser sa santé et de finir en fauteuil roulant... Je ne suis pas certain que l'un d'entre nous, dont moi, aurait essayé de le stopper. Ce genre d'état d'esprit m'a plu", a souligné le sélectionneur au sujet de Ducuing. Au centre, la confiance a été gardée sur le duo Gaël Fickou-Damian Penaud. Un signe fort à l'égard du Clermontois, l'un des rares à s'être mis en évidence la semaine dernière.

Mais c'est en tribune que des choix plus nombreux ont été réalisés. Ben Arous blessé, c'est le Toulonnais Xavier Chiocci qui prend sa place sur le banc. En 2e ligne, Le Devedec a perdu sa place au profit du Clermontois Paul Jedrasiak, tout comme Bernard Le Roux, qui a vu Loann Goujon lui passer devant pour les postes de 3e ligne. Maxime Machenaud, titularisé lors du premier test, prend place sur le banc, délogeant Antoine Dupont. Trinh-Duc passe sur le banc, et envoie Jean-Marc Doussain hors du groupe, alors que c'est le jeune Rattez, qui avait remplacé Dulin lors du 1er test en fin de match, qui pourrait honorer sa 2e cape.

Composition de l'équipe de France

Dulin – Ducuing, Penaud, Fickou, Vakatawa – Serin, Plisson – Gourdon, Picamoles, Camara – Taofifenua, Maestri - Slimani, Guirado, Poirot.
Remplaçants: Maynadier, Chiocci, Atonio, Jedrasiak, Goujon, Machenaud, Trinh-Duc, Rattez.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze