XV de France : Du sang neuf pour la tournée d'automne avec Marchand et Bamba

Publié le , modifié le

Auteur·e : francetv sport
Demba Bamba
Le Champion du monde moins de 20 ans Demba Bamba est appelé pour le première fois par Jacques Brunel. | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Le sélectionneur du XV de France Jacques Brunel a livré sa liste de 31 pour les trois test-matchs de novembre. Le Montpelliérain Louis Picamoles fait son grand retour ainsi que Maxime Médard, Yoann Maestri et Antoine Dupont. Alors qu'il avait annoncé, à l'issue de la tournée de juin en Nouvelle-Zélande, que le groupe allait se resserrer à moins d'un an de la Coupe du monde 2019 au Japon, Brunel semble vouloir finalement élargir le champ des possibles avec des nouvelles têtes comme Demba Bamba et Julien Marchand.

 La probable convocation du Fidjien Alivereti Raka dans le groupe de 31 était attendue, à un poste d'ailier où les Bleus sont peu fournis : le puissant joueur de Clermont n'a finalement pas été appelé par Jacques Brunel, pas plus que le Sud-Africain Paul Willemse. "En équipe de France, un joueur doit être de nationalité française. C'est mon engagement et je remercie le staff qui l'a toujours pris en compte", a tweeté dans la foulée, à propos de Raka et Willemse, le président de la Fédération Bernard Laporte. Qui avait pourtant soutenu en mai dernier que la demande de naturalisation effectuée par les deux joueurs leur permettait de prétendre aux Bleus.

Le sélectionneur a préféré miser sur des joueurs capés, de retour en forme, et sur la jeunesse française. Bamba, pour sa part, évolue à Brive en Pro D2, et n'a à 20 ans que 15 matches professionnels au compteur. Mais le champion du monde des moins de 20 ans avec les Bleuets en juin (1,85m pour 125 kg), qui rejoindra Lyon la saison prochaine, ne cesse d'impressionner par son étonnante maturité en mêlée fermée et sa puissance dans le jeu courant. 

A un an de la Coupe du monde, le XV de France dans le doute.

Et le XV de France cherche toujours son titulaire au précieux poste de pilier droit, où Rabah Slimani est dans le collimateur des arbitres internationaux pour sa liaison en mêlée. Le Clermontois regardera les tests de novembre dans son canapé. Si le jeune talonneur de Toulouse Julien Marchand honore aussi sa première convocation, Brunel mise aussi sur l'expérience en rappelant Louis Picamoles pour affronter l'Afrique du Sud (10 novembre au Stade de France), l'Argentine (17 à Villeneuve-d'Ascq) et les Fidji (24 au Stade de France). Les trois matchs seront à suivre en intégralité sur les antennes de France Télévisions. 

Lopez enfin testé

Le numéro 8 de Montpellier (32 ans, 69 sél.) s'était mis en retrait des Bleus en juin, pour se régénérer physiquement (opération d'une épaule) et mentalement après l'épisode de la virée nocturne d'Edimbourg, dont il a peu apprécié la gestion par les instances fédérales. Mais il n'avait pas fermé la porte à un retour (comme Brunel qui attendait qu'il montre sa volonté de revenir), et son profil de perforateur est unique à un poste de N.8 en jachère (Gourdon a peu joué depuis le début de saison, Tauleigne, Ollivon et Jelonch sont blessés).

Comme Picamoles et outre Vahaamahina, d'autres absents de juin sont de retout, dont le capitaine Guilhem Guirado, Jefferson Poirot, Wenceslas Lauret et surtout Camille Lopez, qui devrait enfin être testé par Brunel à un poste d'ouvreur qui attend lui aussi toujours son titulaire.

francetv sport francetvsport