XV de France: Aucun changement pour affronter l'Australie

XV de France: Aucun changement pour affronter l'Australie

Publié le , modifié le

Philippe Saint-André a décidé de confirmer les vainqueurs des Fidji pour affronter l'Australie samedi au Stade de France (21h sur France 2 et sur Francetvsport.fr). Les nouveaux, dont Teddy Thomas, Alexandre Dumoulin et Scott Spedding sont maintenus. La seule incertitude résidait dans le joueur qui accompagnerait Thierry Dusautoir et Damien Chouly en troisième ligne, il s'agira bien de Bernard le Roux, préféré à Yannick Nyanga, rappelé pour cette rencontre face à l'Australie.

On ne change pas une équipe qui gagne. Cette maxime, Philippe Saint-André, le sélectionneur du XV de France, ne l'a pas toujours mise en application. Après la victoire sur les Fidji (40-15), "PSA" a décidé de faire confiance aux mêmes hommes pour affronter un morceau beaucoup plus dangereux, l'Australie samedi au Stade de France (en direct à 21h sur France 2 et francetvsport.fr). Les nouveaux qui ont convaincus, à savoir Spedding à l'arrière, Thomas à l'aile et Dumoulin au centre, devront donc prouver face à la deuxième nation mondiale s'ils ont les épaules pour assumer la pression dans un match beaucoup plus compliqué.

Le Roux préféré à Nyanga

Yannick Nyanga, rappelé pour ce test match face à l'Australie, sera au mieux sur le banc des remplaçants. Saint-André a salué l'abattage de son concurrent à l'aile en troisième ligne, Bernard Le Roux. Pour Teddy Thomas, auteur d'un triplé face aux Fidji, il s'agira de faire ses preuves en défense. "Teddy Thomas risque d'être ciblé pour ses errements défensifs. Il a énormément travaillé la défense. On a fait du travail par petits groupes sur cette défense. C'est un joueur qui apprend vite, si il nous coûte deux essais et qu'il en prend quatre. .." a expliqué Saint-André. Défensivement, PSA sait que l'Australie mettra la pression à son équipe: "Défensivement, il faut qu'on soit très appliqué et très en place pendant 80 minutes. Et offensivement, il va falloir oser et continuer de tenter", a-t-il exhorté.

L'Australie un mauvais souvenir

Si le staff de l'équipe de France a décidé de confirmer le XV des Fidji, c'est aussi pour que cette équipe trouve un équilibre et de la complicité: "il y a eu des choses intéressantes avec ce 15 de départ. Il doit trouver plus de complicité, plus de liants face aux Australiens" a détaillé le sélectionneur national. Saint-André sait que ce match face aux Wallabies sera d'un tout autre calibre: "Le contenu sera très important, et bien sûr le résultat face à l'une des trois meilleures nations au monde". Sérieux et parfois brillant face aux Fidji, les Bleus devront confirmer samedi au Stade de France. Si tel était le cas, Philippe Saint-André pourrait, enfin, avoir des certitudes. En juin, l'Australie n'avait pas laissé un bon souvenir à l'équipe de France, battant Saint-André et ses hommes à trois reprises (50-23, 6-0 et 39-13).

Christophe Gaudot @ChrisGaudot