Louis Picamoles face à Kieran Read
Louis Picamoles face à Kieran Read lors de la Coupe du monde 2015 | AFP - LOIC VENANCE

Louis Picamoles: "Kieran Read est un immense joueur"

Publié le , modifié le

Ce samed soir, sur la pelouse du Stade de France, Louis Picamoles sera le seul joueur français à avoir déjà battu la Nouvelle-Zélande. C'était en 2009, à Dunedin (27-22). "C’est rare de battre cette équipe, qui plus est chez eux. C’est un grand moment dans une carrière", avoue-t-il. Face à l'une des meilleures 3e lignes du monde, et face au meilleur N.8 de la planète (Kieran Read), le Français sait qu'avec Kevin Gourdon et Charles Ollivon, la 3e ligne tricolore passe un test majeur.

Lors de la dernière Coupe du monde, vous aviez écopé d'un carton jaune face aux All Blacks qui vous avaient étrillé (62-13). Mais vous serez aussi le seul joueur français présent sur le terrain à les avoir battus, en 2009. Quels souvenirs en gardez-vous ?
- Louis Picamoles:
"Ce quart de finale, cela restera un mauvais souvenir dans ma carrière sportive. Je n'ai pas oublié mais je n'y pense plus. J'ai lu que j'étais le seul à les avoir battus. C’est rare de battre cette équipe, qui plus est chez eux. C’est un grand moment dans une carrière.

Guy Novès a regretté le manque de ballons gratés face aux Australiens. Est-ce que cela a été un axe de travail cette semaine ?
- L.P.:
"On a eu pas mal de choses à bosser cette semaine. Bien sûr qu’on a abordé le sujet du combat dans les rucks. On a manqué d’agressivité par rapport ce que cette équipe d’Australie nous a proposé. On serait tous plus satisfait si on arrivait à récupérer un peu plus de ballons dans ce secteur de jeu. Je ne pense pas que cela vienne du fait qu’il n’y a pas de 3e ligne au profil de gratteur-récupérateur. On a mis le doigt là-dessus."

"Read est un immense joueur"

Le sélectionneur a expliqué qu'il était "satisfait" du style de cette 3e ligne, composée essentiellement de N.8. Mais il a aussi dit avoir fait "passer le message de ce qu'on attend d'eux". Qu'est-ce que cela change d'être trois N.8 ?
- L.P.:
"Kevin ou Charles évoluent régulièrement en 3e ligne aile en club. On trouve petit à petit nos repères ensemble dans le projet de jeu de l’équipe de France. Chacun a ses qualités. Pour le moment, on prend pas mal de plaisir à évoluer ensemble sur le terrain. On continue à travailler, à voir ce qui peut être fait pour gagner en complémentarité et être encore plus performant. C'est le jeu qu'on met en place et la qualité des joueurs qui fait qu'on arrive à mettre du mouvement et de la prise d'initiative."

Beaucoup disent que Kieran Read est le meilleur N.8 du monde. Qu'en pensez-vous ?
L.P..:
"Je ne suis pas fan de dire que tel joueur est le meilleur du monde car chacun a des qualités différentes. Le rugby est un sport assez compliqué avec des spécificités propres. Mais Read est un immense joueur, dans sa régularité en terme de performance, dans sa capacité à mener l’équipe. On parlait beaucoup du fardeau de succéder à Richie McCaw, mais quand on voit ce qu’ils font depuis qu’il n’est plus là, cela montre le genre d’homme qu’il doit être. Et le joueur a énormément de qualités, dans ses déplacements, dans sa justesse technique et sa lucidité. C’est un joueur exemplaire."

L'Irlande a prouvé que la Nouvelle-Zélande pouvait perdre. Est-ce votre état d'esprit ?
L.P.:
"On ne va pas parler de victoire, mais se concentrer sur nous. Cette équipe st la N.1, et de loin. C’est en jouant les meilleures équipes qu’on progresse. Je pense qu’on a un peu progressé après l’Australie, et on va essayer de le faire contre la Nouvelle-Zélande. Samedi dernier, les Irlandais ont fait un gros match dans l’intensité et dans la conservation du ballon, mais ils ne marquent aucun essai contre les All Blacks. Cela suffit à montrer que cela reste LA référence."

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze