John McKee
John McKee, le sélectionneur de l'équipe des Fidji | AFP-Bertrand Langlois

Les Fidji croient à la victoire

Publié le , modifié le

A la veille d'affronterle XV de France samedi à Marseille pour le compte des test d'automne, la sélection des îles Fidji n'entend pas venir en victime expiatoire et espère avoir une bonne carte à jouer. "On croit au fond de nous que l'on peut gagner" a déclaré vendredi le sélectionneur fidjien John McKee en soulignant l'ampleur du défi.

Êtes-vous confiant dans vos chances de victoire ?
John McKee: "On a travaillé dur la semaine dernière à Blagnac et cette semaine à Marseille. On a eu peu de temps mais les gars ont vraiment bien bossé et l'on  est bien préparé. D'un côté, je pense que l'on peut gagner ce match. On ne rentre pas sur le terrain en partant battu. Mais en même temps, on sait que  c'est un immense défi qui se présente à nous. On doit être au meilleur dans tout ce que l'on doit faire si on veut espérer l'emporter. Le XV de France est  une excellente équipe et l'on respecte énormément ses joueurs. On sait que ce sera une rude bataille demain. Mais on croit au fond de nous que l'on peut gagner ce match si l'on parvient à hausser notre niveau de jeu."

Le XV de France est assez remanié et inexpérimenté, cela vous  incite-t-il à viser les nouveaux pour les mettre sous pression ?
John McKee: "C'est à nous de mettre en place notre jeu et à nous imposer sur le terrain. On ne va pas cibler telle ou telle individualité dans l'équipe de France. On veut les mettre sous pression collectivement. L'idée est de les pousser à l'erreur ou de les forcer à jouer différemment de ce qu'ils ont  prévu. Ce qui est bien c'est qu'on a de nombreux joueurs qui évoluent en France et ils y accomplissent d'excellentes performances. Ça nous aide à mieux connaître l'équipe de France. Ils savent qui ils auront en face et ça nous aide à affiner notre préparation. On en a discuté avec les joueurs en anticipant l'annonce de la composition d'équipe. Quand on a vu qui allait jouer on a aussi évoqué les forces et les faiblesses potentielles chez les uns ou les autres."*

On connaît le talent de vos arrières, êtes-vous plus préoccupé par ce que feront vos avants ?
John McKee:  "Le match demain dépendra beaucoup de la performance des avants effectivement. Les Français vont, je pense, essayer de nous mettre sous  pression et nous faire plier avec leur pack. Le défi pour nous est de gagner le combat dans ce secteur. Je pense que les Bleus vont pratiquer un jeu très direct en utilisant beaucoup leurs avants. Il va falloir trouver des moyens de  les contrer pour ouvrir des opportunités.

Christian Grégoire

Test-matchs