L'Ecosse étourdit l'Australie

L'Ecosse étourdit l'Australie

Publié le , modifié le

Le XV du Chardon a puni l'Australie au terme d'un véritable festival offensif à Murrayfield (53-24) et a ainsi confirmé sa victoire à Sydney l'été dernier (19-24). Pour les Wallabies, déjà défaits par l'Angleterre la semaine passée (30-6), il est temps que l'année se termine... Dans les autres test-matchs de l'après-midi, en attendant France-Japon, l'Afrique du Sud a écarté l'Italie (35-6) et l'Angleterre a surclassé les Samoa (48-14)

Après son succès contre les Samoa (44-38), une courte défaite contre les doubles champions du monde All Blacks (22-17), les Ecossais de Gregor Townsend ont envoyé un message à un peu plus de deux mois du Tournoi des six nations. Pour les Australiens, le voyage dans l'hémisphère nord se termine en débandade, avec un deuxième revers consécutif après la rouste samedi dernier contre l'Angleterre (30-6). Dommage pour le talonneur Stephen Moore, qui prenait sa retraite du rugby samedi après-midi après 129 sélections avec les Wallabies.

Cela avait pourtant mal commencé pour les hommes de Townsend, avec la blessure à l'échauffement de leur arrière vedette Stuart Hogg. C'est finalement Maitland qui a glissé à l'arrière, le remplaçant McGuigan débutant à l'aile pour finalement s'offrir un doublé. Mais ce contre-temps n'a pas du tout refroidi le XV du Chardon: les Ecossais ont enflammé Murrayfield en attaquant de toutes parts. McGuigan marquait le premier sur un ballon relâché par les Australiens (10-0, 16). Les Wallabies revenaient ensuite dans le match de la plus belle des manières avec un doublé de Kuridrani en trois minutes (34, 37), à chaque fois sur petit coup de pied à suivre de Foley.

Le tournant Kepu

Et patatras! Alors que les Ecossais étaient en difficulté, Kepu réalisait un déblayage de l'épaule sur la tête de Watson et recevait un carton rouge (39). Comme sonnés, les Australiens repassaient immédiatement derrière quand Price s'échappait d'un maul à quelques mètres de la ligne (mi-temps: 17-12). Les finalistes de la dernière Coupe du monde s'offraient ensuite un répit en revenant à niveau grâce à Beale (17-17, 44)... Puis à 14 contre 15, ils finissaient par s'effondrer face à une Ecosse déchaînée. Maitland, Richie Gray, McGuigan pour son doublé, Huw Jones, Barclay et McInally franchissaient la ligne face à une Australie complètement ailleurs.

L'Afrique du Sud a nettement battu l'Italie 35-6 samedi à Padoue. Les Springboks, qui doivent encore affronter le pays de Galles le week-end prochain, avaient battu la France 18-17 la semaine dernière mais avaient été écrasés 38-3 par l'Irlande le 11 novembre. Les Springboks traversent certes une période difficile mais ils étaient tout de même beaucoup trop forts pour l'Italie, qui n'a pu inscrire que deux pénalités contre les cinq essais transformés de l'Afrique du Sud.

Après leur victoire 20-18 en novembre 2016 à Florence, la première de leur histoire face à une des grandes nations de l'hémisphère Sud, les Italiens espéraient pourtant rééditer l'exploit, ou au moins accrocher les Sud-Africains. Sergio Parisse et les siens ont d'ailleurs réussi dix très bonnes premières minutes, mais ils n'en ont été récompensés que par trois points et ils ont ensuite été constamment contraints à défendre. L'Afrique du Sud a elle marqué deux essais sur ses deux premières possessions et a fait parler sa supériorité physique, notamment sur chaque maul, où l'Italie a terriblement souffert.

L'Angleterre termine fort

Enfin, l'Angleterre a largement battu les Samoa (48-14) à Londres, marquant sept essais pour son dernier test-match de l'automne. Le XV de la Rose termine la tournée invaincu, après sa victoire contre l'Argentine (21-8) puis son large succès contre l'Australie samedi dernier (30-6).

francetv sport @francetvsport