France - Argentine

Test-match : Le XV de France retrouve le sourire face à l'Argentine

Publié le , modifié le

Le XV de France a mis fin à une série de cinq matches sans succès et de tests décevants, en venant à bout de l'Argentine (28-13) samedi à Lille, au terme d'une rencontre enfin maîtrisée, tant dans l'engagement que dans l'alternance du jeu.

Les Français étaient sans doute encore sous le coup de la déception de la semaine précédente, avec cette victoire abandonnée dans les dernières secondes face aux Springboks. C’était à d’autres adversaires qu’ils s’attaquaient, avec d’autres armes, et les hommes de Brunel ont mis du temps avant de comprendre qu’ils pouvaient peut-être, avec leurs arguments à eux, de l’envie et une vraie volonté de jouer, parvenir à mettre fin à la néfaste série des tests-matches.

Une mêlée solide

Tout a mal commencé pourtant, puisque la première minute était à peine disputée, après pourtant une première initiative tricolore, que les Argentins profitaient d’un ballon récupéré pour prendre à défaut en première main la défense française complètement atone. 7-0 dès l’entame avec en prime sur l’action, une blessure pour Médard, victime d’une commotion, qui laissait sa place à Benjamin Fall.

Comme réveillés par ce coup du sort, les Bleus ont été prompts à réagir, et à partir d’une mêlée solide, exercice dans lequel ils ont dominé leurs adversaires, même s’ils n’ont pas eu de vraies occasions, ils ont multiplié les lancements de jeu, mais sans concrétiser, à cause d’un excès de maladresses. Dans ce festival de ballons perdus ou tombés, ils ont dû longtemps s’appliquer à rester au contact (10-3), jusqu’à, enfin, trouver la faille à partir d’une passe au cordeau de Lopez, relayée par Huget, puis Fall avec Thomas à la conclusion. Une pénalité de Serin permettait aux Français d’être devant à la pause (11-10).

Fickou débloque le match  

A peine repris par une pénalité argentine, ils faisaient se lever le public lillois sur une superbe action à partir d’une munition a priori anodine, lancée par Serin, mais remarquablement bonifiée par un Gaël Fickou des grands soirs : raffuts, crochets,  et passe allongée pour Thomas qui réussissait le doublé (18-10).  Soudain portés par une nouvelle dynamique, face à des Argentins lâchant prise au fil des minutes, privés de solutions, les hommes du Xv de France maintenaient leur pression et après une nouvelle pénalité de Serin (21-10), ils inscrivaient un troisième essai ; une passe mal assurée de la défense des Pumas presque sous leurs poteaux, était interceptée par Guirado qui plongeait derrière la ligne (28-10). Le capitaine pouvait afficher un beau sourire, son équipe était sur le point de mettre fin à une série noire. Elle parvenait en effet à trouver les ressources pour garder l’Argentine sous pression  et maintenir le score. Pour un succès ô combien précieux pour le moral.

France tv sport francetvsport