Virimi Vakatawa France Samoa
Virimi Vakatawa, auteur du premier essai français | MIGUEL MEDINA / AFP

Le XV de France lamine les Samoa

Publié le , modifié le

Le XV de France a impressionné en dominant largement les Samoas à Toulouse (52-8) mais la fête a été quelque peu gâchée par les blessures, dont certaines très sérieuses, qui ont touché cinq de ses joueurs. Inquiétant en vue des prochains matchs de la Tournée d'automne face à l'Australie et la Nouvelle-Zélande.

On ne fait pas d'omelette sans casser des oeufs : l'équipe de France a fait sienne cet adage. Sept essais mais aussi cinq joueurs blessés. Certains parleront d'une victoire à la Pyrrhus, tant il est vrai que les Bleus ont certes gagné avec la manière mais les pertes ont été nombreuses dans le camp tricolore. Cela vaut surtout, a priori, pour François Trinh-Duc, victime d'une fracture de l'avant bras et qui devra subir une opération. Et Poirot et Goujon semblent à peine mieux lotis... Mais il sera toujours temps de panser les plaies et d'envisager les chocs face aux monstres de l'hémisphère Sud, l'heure est aux réjouissances car les Bleus ont confirmé le redressement entrevu face à l'Argentine. 

Un jeu alerte, rebondissant, il n'en fallait pas plus pour enchanter le Stadium de Toulouse. Les hommes de Guy Novès ont récité leur rugby face à des Samoans très (trop ?) rapidement dépassés. Dans la foulée tonitruante de Virimi Vakatawa, auteur du premier essai après un crochet exécuté à la vitesse de la lumière (8-3, 12e) et auteur de gestes de grande classe, c'est toute la ligne de trois-quarts, et surtout ses deux ailiers, qui se mettait au diapason de la star du VII. Huget, après un ballon volé par Fofana, doublait la mise (16-3, 29e). Ollivon, rentré en jeu à la place de Goujon, profitait ensuite d'un gros travail de Lamerat pour gonfler le tableau d'affichage. A la pause, l'équipe de France était déjà hors de portée des Samoas (26-3). 

Le premier essai de Vakatawa en vidéo :

Mais il y avait bien un prix à payer à cette démonstration. Et il était élevé. Après Goujon et Poirot, c'était donc au tour de Trinh-Duc qui quitter les siens et c'est peut-être le sort de l'ouvreur toulonnais qui inquiète le plus. Dans la confusion de toutes ces blessures et ces changements, les joueurs du Pacifique avaient inscrit un essai dès la reprise par Lee-Lo mais les Tricolores avaient le mérite de ne pas se laisser déstabiliser par cette hécatombe. Fickou, rentré à la place de Lamerat, lui aussi touché, redonnait de l'élan aux Français (56e) puis Vakatawa y allait de son doublé, signant ainsi un retour tonitruant (38-8, 64e). Ces Bleus aussi offensifs ne pouvaient conclure ce match sur un "modeste" essai de pénalité (76e), non, il fallait au moins un dernier slalom spécial de l'ailier d'origine fidjienne pour terminer sur une note optimale (52-8, 79e).

L'essai de Fickou en vidéo :

Le résumé du match en vidéo :

   

Julien Lamotte

Test match