Arthur Iturria face à l'Ecosse en février, lors du Tournoi des Six nations
Arthur Iturria face à l'Ecosse en février, lors du Tournoi des Six nations | AFP

Le XV de France avec une charnière Serin-Lopez et Iturria face aux Boks

Publié le , modifié le

Baptiste Serin se retrouvera aux côtés de Camille Lopez à la charnière pour affronter l'Afrique du Sud samedi. Le sélectionneur du XV de France Jacques Brunel a par ailleurs décidé de lancer Arthur Iturria, habituel deuxième ligne, au poste de troisième ligne. En outre, Damian Penaud (22 ans, 5 sél.) se voit offrir sa première cape sur une aile. Le poste d'arrière revient finalement à Maxime Médard, aux dépens de Benjamin Fall. Enfin, Jefferson Poirot qui était absent lors de la tournée de juin débutera au poste de pilier gauche.

Du mouvement et de la vitesse. De manière caricaturale, le staff du XV de France a suivi cette ligne directrice de jeu pour réaliser certains choix dans son équipe de départ, qui affrontera samedi l'Afrique du Sud. Pour défier les puissants sudistes, Jacques Brunel et ses adjoints ont privilégié la vitesse de passes de Baptistes Serin à la mêlée, associé à Camille Lopez, celle de Damian Penaud à l'aile, poste qu'il occupe avec son club de Clermont, et enfin Maxime Médard à l'arrière, plutôt que Benjamin Fall

Mais pour affronter les Springboks, il ne faut pas voyager léger. Le choix de placer Arthur Iturria, 2e ligne de métier, au poste de 3e ligne aile, répond au besoin de combat dans une 3e ligne à fort tonnage avec Louis Picamoles, et le harceleur Wenceslas Lauret. "J'en avait parlé avec Franck (Azéma, directeur sportif de Clermont, NDLR). C'est lui qui a eu l'initiative de l'essayer en 3e ligne. Il est en grande forme physique. En 2e ligne il a subi pas mal de blessures et notamment des commotions (cérébrales) qui l'ont freiné" a commenté Jacques Brunel. "Ce poste lui convient plus. Il nous apporte sa qualité dans le domaine aérien, a l'intelligence de jeu, la technique, et le déplacement. On va essayer de voir ce qu'il peut donner niveau au-dessus mais je ne doute pas trop de sa performance."

Iturria, Picamoles, le retour des bannis

Evincé du groupe France après la virée nocturne en Ecosse lors du dernier Tournoi des 6 Nations, Arthur Iturria revient donc en même temps qu'un autre exclu, Louis Picamoles, dont la prestation sera étudiée de près. Le 3e ligne centre de Montpellier se sait sur la sellette en Bleu. Sa capacité à franchir le mur sud-africain devra être un atout majeur pour l'équipe tricolore. A moins d'un an de la Coupe du monde, il doit en tout cas le montrer.

A la charnière, le choix s'est porté logiquement sur Baptiste Serin, aux dépens d'Antoine Dupont. Car le demi de mêlée toulousain est revenu depuis peu d'une longue blessure et s'il a flambé rapidement avec son club, c'est aussi le cas du demi de mêlée de l'UBB. Cela donne aussi une indication sur le jeu voulu par le staff.

Avec Serin, l'option est probablement de sortir rapidement les ballons des regroupements pour jouer, ou de taper de petits coups de pied par dessus. Avec Dupont sur le banc et qui entrera probablement en cours de match, cela offre un joueur capable de dynamiter la défense adverse plus fatiguée, en profitant de petits espaces pour faire jouer ses cannes. "(Serin) fait un très bon début de saison, il a accumulé pas mal de matches, il a fait des prestations de qualité. Dupont a repris tardivement, suite à une blessure, il a montré qu'il était en forme sur les derniers matches", a justifié Brunel. Il sera associé à Camille Lopez, de retour après sa blessure pour la première fois depuis le Tournoi des 6 Nations 2017.

Derrière, Penaud et Médard font leur place

Derrière, aux côtés des cadres Thomas, Bastareaud et Doumayrou, Damian Penaud et Maxime Médard débuteront. Le Clermontois honorera sa première sélection depuis novembre 2017. Replacé à l'aile après avoir explosé au plus haut niveau au centre, le joueur de 22 ans a été préféré à Gaël Fickou, très performant également depuis son arrivée au Stade Français.

Et Maxime Médard, dont la première sélection remonte à dix années jour pour jour, il retrouve sa place à l'arrière. A l'image de l'équipe toulousaine, il est en grande forme. Pour sa 51e sélection, il fera face aux Sud-Africains pour la deuxième fois de sa carrière (la première remonte à novembre 2009 pour une victoire 20-13). Il a été préféré à Benjamin Fall. "C'est surtout le jeu au pied qui a fait la différence" entre les deux hommes, a expliqué Jacques Brunel. "Sur les dernières prestations" des Springboks, "l'occupation du terrain a été primordiale. Et on pense que Maxime a un jeu au pied plus long que Benjamin." Médard fait également partie des plus expérimentés du groupe. Cela peut aussi compter pour ce premier test-match.

France tv sport @francetvsport

Test match