Michael Hooper
Le 3e ligne australien Michael Hooper | AFP - DOMINIQUE FAGET

Hooper: "Une bataille très rude"

Publié le , modifié le

A la veille de l'affrontement avec l'équipe de France au Stade de France (samedi, 21h en direct sur France 2 et francetvsport.fr), Michael Hooper, le capitaine australien a évoqué ce choc: "Nous savons que les Français seront en bien meilleure forme qu'en juin", avertit-il. "Nous nous attendons à une bataille très rude."

- Êtes-vous confiant après vos trois victoires contre les Français  au mois de juin ?
Michael Hooper:
"Nous savons que les Français seront en bien meilleure forme qu'en  juin. Nous sommes très excités de venir ici: nous avons eu le plaisir de les  recevoir, maintenant c'est à nous de venir dans ce stade magnifique (le Stade  de France) et cette ville superbe, Paris. Nous nous attendons à une bataille  très rude. Et pour être honnête, c'est ce dont l'équipe a besoin. Si je crains  une déroute comme en novembre 2012 (6-33) ? J'espère que non (rires)! Cela a  vraiment été une nuit difficile pour nous. Nous voulons gagner demain (samedi)."

- Les Français ont déployé beaucoup de jeu contre les Fidji, samedi  dernier à Marseille (40-15). Vous attendez-vous au même type de match ?
M.H.:
"Je pense que ce sera un match ouvert. Les Français sont capables de  proposer différents types de jeu, de varier. Contre eux, il faudra pouvoir  rapidement s'adapter sur le terrain, et notamment à leur jeu offensif. Ils sont  capables de passer la balle après contact, ils avancent systématiquement balle  en main et sont solides en défense. Il faudra essayer de minimiser ça. Mais  cela va être dur car les Français, à domicile et lorsque leurs supporters les  poussent, sont en feu. De notre côté, nous allons essayer comme la semaine  dernière (victoire 33 à 28 au pays de Galles), de beaucoup marquer. Mais cette  fois, il faudra ensuite être capable de mettre la pression sur le camp adverse  immédiatement. Il faudra être capable de résister à la pression sur les coups  de pied de renvoi."

- Que craignez-vous le plus chez les Français ?
 M.H.:
"Bien évidemment leur ligne de trois-quarts: (Wesley) Fofana, (Yoann)  Huget sont vraiment très solides et puissants lorsqu'ils sont lancés. Leur  paquet d'avants est aussi vraiment très costaud, on va être testés devant. Le  match commencera là demain soir (samedi), et il faudra être prêt au combat dès  le début du match. Nous savons qu'une grosse bataille nous attend."

AFP

Test-matchs