Dupont et Poirot en charge de Sonny Bille Williams
Antoine Dupont à l'aide de Jefferson Poirot sur Sonny Bill Williams | AFP - ALAIN JOCARD

France - Nouvelle-Zélande: Dupont brillant en 9, Ducuing et Belleau prometteurs

Publié le , modifié le

En rajeunissant considérablement son équipe par choix et sous la contrainte (15 forfaits), Guy Novès avait pris un risque. Si la défaite (38-18) ne l'a pas récompensé, un joueur a crevé l'écran pour sa première titularisation: Antoine Dupont. Le demi de mêlée de Toulouse a été la grande satisfaction du match. Nans Ducuing et Anthony Belleau, parmi les autres "jeunes" lancés dans la marée noire, ont été davantage sur courant alternatif.

A eux trois, ils affichaient cinq sélections. Trois pour le demi de mêlée Antoine Dupont, deux pour Nans Ducuing et aucune pour Anthony Belleau. A ces trois postes-clés, l'équipe de France affirmait sa jeunesse, et son inexpérience face aux 136 sélections présentées par leurs homologues Smith-Barrett-McKenzie. Mais peu importe.

Dupont, un découvreur d'espaces​

Pour Antoine Dupont, cela n'a rien changé. Fidèle à son début de saison au Stade Toulousain, club rejoint cet été, le jeune joueur qui aura 21 ans la semaine prochaine a joué son jeu. Des départs au ras, une volonté de donner du rythme. Et malgré une première période difficile pour le camp bleu, acculé et dominé, le demi de mêlée a su sortir son épingle du jeu, sans pour autant s'échapper en défense, comme lorsqu'il était à la réception d'une chandelle pour lui-même de Barrett et l'évitait d'un demi-tour (29e), ou lorsqu'il faisait face à l'ailier Naholo à 5m de sa ligne (32e), mais l'arbitre revenait sur un en-avant. 

Avec 90m gagnés, c'est le joueur qui a le plus avancé

Et c'est lui qui a remis la France dans le sens de la marche au retour des vestiaires, en partant par deux fois dans l'axe. Sa deuxième tentative était récompensée par un essai de pénalité, et un carton jaune infligé à Sonny Bill Williams pour avoir envoyé en ballon mort volontairement la passe au pied de Belleau (46e). Et c'est encore lui qui s'approchait de la ligne néo-zélandaise (60e) après être parti dans le mauvais sens. Car Antoine Dupont a de la ressource, et surtout pas de crainte, même pour défier les avants adverses. Sorti sous les applaudissements à la 73e minute. Une preuve de sa belle performance, récompensée par le titre d'homme du match.

Et ses statistiques donnent le tournis: avec 90 mètres gagnés en 6 courses, c'est le joueur qui a le plus avancé sur le terrain, les deux équipes confondues. Et il n'a pas raté un seul plaquage. 

Son compère de la charnière, Anthony Belleau, a beaucoup plus souffert. Peu de ballons à se mettre sous la dent en 1re période, et malgré une présence au large sur les phases défensives, il avait souvent subi à l'impact, notamment de l'ailier Ioane (28e), qu'il avait pourtant bien retourné avec l'aide de Thomas (6e) ou bien plaqué aux jambes devant sa ligne d'en-but (22e) sans parvenir à empêcher un essai all black. Le Toulonnais effectuait une passe parfaite sur un pas pour l'essai de Thomas (27e, 17-5), et mis à part un coup de pied d'engagement directement en touche et la transformation ratée le long de la touche en 1re période, son jeu au pied était sobre, mais précis. Il  distillait ainsi, en début de 2e période, une passe au pied sur l'aile de Huget, que Sonny Bill Williams envoyait volontairement en ballon mort, geste sanctionné d'un carton jaune et d'un essai de pénalité. En deuxième période, il s'est montré plus à son aise, derrière un pack davantage dans l'avancée. Logique. Il finit avec 6 points à son compteur, après deux pénalités.

Enfin, Nans Ducuing s'est également mis en évidence. D'abord avec quelques relances (11e), son intervention très juste sur l'essai de Thomas. Malheureusement, sur sa seule erreur, sur cette chandelle de la 39e minute, il commettait un en-avant alors qu'il n'était pas sous pression. Les All Blacks faisaient de ce ballon de l'or, avec un essai sur le côté opposé (39e, 31-5). Une erreur qui coûtait cher. Comme souvent au niveau international. Mais cela n'a jamais empêché le Bordelais de tenter, de s'intercaler. Il a fini le match avec des crampes, remplacé à cinq minutes du terme de la rencontre. En 11 courses, il a gagné 59m, soit le deuxième meilleur total côté français, le 3e si l'on prend en compte les deux équipes. Du culot, des appuis, il a montré qu'il pouvait devenir le titulaire du poste, après une tournée en Afrique du Sud où il avait déjà esquissé quelques jolis mouvements.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze

Test match