Christophe Dominici face aux All Blacks à la Coupe du monde 1999
Christophe Dominici transperce la défense néo-zélandaise et Jeff Wilson | AFP - OLIVIER MORIN

France - Nouvelle-Zélande, des claques et des exploits, les 8 matches les plus marquants

Publié le , modifié le

A l'aube du 58e match entre l'équipe de France et la Nouvelle-Zélande (en direct à 21h sur France 2 et francetvsport.fr), retour sur une confrontation qui a souvent offert du grand spectacle. Depuis le premier acte en 1906, jusqu'au dernier à la Coupe du monde 2015, les All Blacks ont souvent gagné (44 victoires), parfois avec des scores fleuves, mais ils ont aussi connu quelques cruelles déconvenues.l

Les exploits

14 juillet 1979 - Victoire 24-19 à Auckland, la 1re en Nouvelle-Zélande

Le 17e match de l'Histoire entre les deux équipes se joue à Auckland, une semaine après la victoire des All Blacks (23-9) à Christchurch, où la mêlée tricolore avait été dominée. Autour de leur capitaine, Jean-Pierre Rives, les Bleus, dont la composition a été rajeunie (Dubroca, Dintrans...) écoutent une Marseillaise particulière et les mots de Casque d'Or. Au terme d'un match très enlevé, les Français, avec quatre essais (Galion, Caussade, Averous et Codorniou) à deux et un drop de Caussade remportent la première victoire d'une équipe de France en terre néo-zélandaise, au prix d'une fin de match héroïque, et notamment d'un sauvetage de Costes à l'ultime seconde. 

Jean-Pierre Rives est le premier capitaine français à sortir d'un match en Nouvelle-Zélande en vainqueur
Jean-Pierre Rives est le premier capitaine français à sortir d'un match en Nouvelle-Zélande en vainqueur

3 juillet 1994 - Victoire 23-20 à Auckland, l'essai du bout du monde

A un an de la troisième Coupe du monde de l'Histoire en Afrique du Sud, l'équipe de France se rend en Nouvelle-Zélande pour une série de deux tests-matches. Pierre Berbizier, le sélectionneur, a imposé sa rigueur et sa discipline à un collectif marqué par les actes d'énervement violents du début des années 90 (quart de finale Coupe du monde 1991, expulsion Moscato et Lascubé en 1992...). Après avoir totalement dominé les All Blacks la semaine d'avant (22-8), les Français remettent ça, face au très jeune Jonah Lomu. Un succès arraché (23-20), avec en prime "l'essai du bout du monde". Une action de 80m, initiée par Philippe Saint-André, avec toute l'équipe au relais, et conclue par Jean-Luc Sadourny, a écrit une nouvelle page de la légende du jeu tricolore.

31 octobre 1999 - Victoire 43-31 à Londres en demi-finale de la Coupe du monde

Quatre mois avant cette demi-finale de Coupe du monde, les Néo-Zélandais avaient infligé aux hommes de Jean-Claude Skrela et Pierre Villepreux une fessée mémorable à Wellington (54-7). Jonah Lomu est alors à son apogée, après avoir marché au sens propre sur les Anglais en poule et infligé notamment un (101-3) à l'Italie. Après 45 minutes, les All Blacks sont nettement devant (24-10), et l'ailier a déjà emporté Benazzi et Garbajosa s'est éclipsé sur son passage. Mais la révolte sonne alors, avec deux drops de Christophe Lamaison, puis un essai venu de nulle part de Christophe Dominici, sur un rebond favorable du ballon, avant que Richard Dourthe n'enfonce le clou sur un autre coup de pied de Titou Lamaison, suivi de Philippe Bernat-Salles. Presque promis au titre mondial derrière lequel elle courait depuis 1987, la Nouvelle-Zélande était éliminée (43-31), et la France pouvait disputer sa deuxième finale de Coupe du monde. C'est aussi la première fois que la Nouvelle-Zélande encaisse plus de 40 points dans un match.

6 octobre 2007 - Victoire 20-18 à Cardiff en quarts de finale de la Coupe du monde

Battue lors du match d'ouverture contre l'Argentine, l'équipe de France a été incapable de s'emparer de la 1re place de son groupe D. Et dans cette Coupe du monde organisée par la France, avec l'appui des iles britanniques, c'est donc à Cardiff qu'elle doit jouer son quart de finale, contre les Néo-Zélandais qui n'ont encaissé que 35 points et en ont marqués 309 lors de leurs quatre matches de poules. Quatre mois avant, de l'autre côté de la planète, les Bleus avaient pris la marée (61-10). Comme toujours, les All Blacks sont favoris, et restent en quête du titre mondial qui leur échappe depuis 1987. Les Bleus décident d'affronter le haka, en s'alignant devant leurs adversaires, à même pas 1m. Un premier défi relevé, mais la première période est totalement à l'avantage des joueurs du Pacifique (13-3 à la pause). Mais, réduits à 14, les Kiwis encaissent un essai de Dusautoir, reprennent l'avantage, puis craquent de nouveau sur un essai de Jauzion, entaché d'un en-avant non sifflé.

Les joueurs de l'équipe de France défient les Néo-Zélandais durant le haka lors du quart de finale de la Coupe du monde 2007
Les joueurs de l'équipe de France défient les Néo-Zélandais durant le haka lors du quart de finale de la Coupe du monde 2007

Les claques

20 juin 1987 - Défaite 29-9 à Auckland en finale de la Coupe du monde

C'est la première finale de Coupe du monde. Organisée conjointement par l'Australie et la Nouvelle-Zélande, elle réunit 16 équipes, réparties en quatre poules. Les Français, qui ont vaincu l'Australie à Sydney en demi-finale au terme d'un match totalement fou et un ultime essai inscrit par Serge Blanco au bout d'une action collective où tous les joueurs tricolores touchent le ballon (30-24), ont déjà joué leur finale. Dans leur antre de l'Eden Park d'Auckland, les All Blacks n'ont qu'une envie: soulever le trophée William Webb-Ellis. Et, comme depuis le début de la compétition, ils dominent totalement ce match, s'imposant (29-9) avec un essai de Pierre Berbizier qui sauve l'honneur en fin de match. Grant Fox, ouvreur extraordinaire, John Kirwan, premier ailier moderne aux mensurations impressionnantes, ou encore Sean Fitzpatrick, futur talonneur de légende, sont les premiers à soulever ce trophée. 

David Kirk aplatit l'essai néo-zélandais, soutenu par John Kirwan malgré le plaquage de Patrice Lagisquet
David Kirk aplatit l'essai néo-zélandais, soutenu par John Kirwan malgré le plaquage de Patrice Lagisquet

9 juin 2007 - Défaite 61-10 à Wellington, la plus large

Sur le plan mathématique, c'est la défaite la plus cinglante concédée par une équipe de France dans son histoire. Neuf essais encaissés en tout et pour tout, dont cinq en première période, les hommes de Bernard Laporte ont pris l'eau de toute part. L'ailier Rococko, aujourd'hui au Racing 92, s'est fendu d'un doublé, et la pilule aurait pu être encore plus désagréable à avaler si McAlister, aujourd'hui à Toulouse, n'avait pas laissé quelques points en route au pied. L'image la plus répandue de ce match, c'est ce choc monstrueux entre Sébastien Chabal et Ali Williams, qui coûte au deuxième ligne néo-zélandais une fracture de la mâchoire. Et au 3e ligne tricolore, une réputation qui a fait le tour du monde.

15 juin 2013 - Défaite 30-0 à Christchurch, le premier fanny tricolore

Si la Nouvelle-Zélande avait souvent dominé la France, elle ne l'avait jamais empêché de marquer le moindre point, alors que la France l'avait fait, en des temps très anciens (1954) lors de son premier succès (3-0). Dans une série de trois tests en Nouvelle-Zélande, cela survient donc ce 15 juin 2013. La semaine d'avant, la France s'est inclinée (23-13). La semaine suivante, elle va perdre (24-9). Et ce jour-là, les hommes de Philippe Saint-André ne parviennent jamais à faire la différence, malgré de bonnes situations mais un alignement déficient. Mais dès la 4e minute, Savea aplatit le premier essai sur un coup de pied à suivre de Nonu. Plus réalistes, les All Blacks punissent les Bleus, avec un essai en contre de Ben Smith (50e), puis un de Beauden Barrett (77e).

17 octobre 2015 - Défaite 62-13 à Cardiff, le plus de points encaissés

Jamais aucune équipe de France n'avait encaissé autant de points dans un match. Quatre ans après la finale perdue de peu en Nouvelle-Zélande, et malgré quatre années bien ternes dans le jeu, le XV de France avait un petit espoir de renverser le monstre et les pronostics. Mais rien ne tourna dans le bon sens. Comme en 2007, la France encaisse neuf essais. Jamais elle n'en avait pris autant en Coupe du monde. Jamais une équipe n'avait encaissé autant de points en Coupe du monde, d'ailleurs. A la pause, l'écart est déjà énorme (29-13) après la réduction du score de Louis Picamoles juste avant la pause. Mais le 3e ligne toulousain est exclu 10 minutes au début de la 2e période, et la marée noire avale les Français.

Ma'a Nonu percute la défense française en quarts de finale de la Coupe du monde 2015
Ma'a Nonu percute la défense française en quarts de finale de la Coupe du monde 2015

Test match