Rugby France Fidji Scott Spedding
L'arrière du XV de France Scott Spedding | AFP - Anne-Christine Poujoulat

France - Fidji : Examen de passage réussi pour les nouveaux

Publié le , modifié le

Avec sept novices sur sa feuille de match pour affronter les Fidji samedi, l'encadrement du XV de France avait fait un pari osé mais dans l'ensemble plutôt réussi et récompensé par une large victoire 40 à 15.

"C'est très intéressant car les nouveaux capés se sont exprimés sans se poser de questions, a d'abord souligné le capitaine Thierry Dusautoir. Ils ont été une vraie plus-value dans la construction du match." "Les nouveaux ont été pas mal, ils ont amené le pétillant qui parfois nous manque, a également confirmé de son côté Pascal Papé. "Je suis très fier d'eux, espérons qu'ils continuent comme ça.", a précisé le deuxième ligne.

Saint-André: "Spedding a apporté beaucoup collectivement"

Et le symbole le plus éclatant de cet apport est l'ailier Teddy Thomas qui, à 21 ans, s'est offert un triplé pour sa première sélection. Mais le Racingman a d'abord validé le travail sérieux des deux autres novices de la ligne de trois-quarts alignés au coup d'envoi, l'arrière Scott Spedding et le centre Alexandre Dumoulin.  "J'ai mis un peu de temps pour trouver ma place car ça va plus vite que d'habitude", confie Spedding (28 ans), avant de rappeler, tout heureux, que sa semaine avait été "énorme". "Il a beaucoup apporté collectivement, il a créé, il a passé dans le bon tempo, vante le sélectionneur Philippe Saint-André. On est vraiment très content de l'avoir avec nous et Teddy Thomas doit être heureux aussi car Scott lui a donné du caviar." 

Dumoulin: "J'ai essayé de ne pas prendre trop de risques"

Dans un registre de perforateur, Dumoulin (25 ans) s'est lui montré à son avantage, mobilisant souvent plusieurs défenseurs autour de lui. "Individuellement, j'ai essayé de faire des choses simples, de ne pas prendre trop de risque. C'est un bon début", témoigne le Racingman. Les quatre novices assis sur le banc ont eux aussi été importants dans le dynamitage de la fin de partie, ce qui a permis de donner belle allure au score. Successivement, Uini Atoni (47e), Xavier Chiocci (58e), Rory Kockott (68e) et Charles Ollivon (68e) ont ainsi gagné leurs galons d'internationaux.

Atonio s'est par exemple décerné un "6/10" pour son premier bulletin de notes. "J'ai fait tomber un ballon, j'étais un peu feignant, j'aurais pu faire un peu mieux", a-t-il déclaré mi-candide, mi-plaisantin. Mais sans doute a-t-il tout de même gagné le droit de revenir en deuxième semaine.

Vidéo : La réaction de Philippe Saint-André

Gilles Gaillard