Caroline Drouin (France féminines) marque un essai contre la Nouvelle-Zélande

France Féminines : Les Bleues font tomber la Nouvelle-Zélande (30-27)

Publié le , modifié le

Performance majuscule de l'équipe de France féminine ! Les Bleues ont fait tomber la Nouvelle-Zélande pour la première fois de leur histoire, championne du monde en titre (30-27). Les "affamées" ont inscrit quatre essais aux Blacks Ferns, une semaine après une cruelle défaite.

Grenoble leur va si bien. Huit mois après avoir fait tomber au stade des Alpes l’Angleterre (18-17), championne d’Europe en titre, l’équipe de France féminine a réalisé un nouvel exploit dans l’Isère en faisant tomber la Nouvelle-Zélande (30-27) pour la première fois de son histoire. Premier revers pour les Blacks Ferns depuis trois ans, preuve d’un exploit majuscule des filles d’Annick Hayraud !

Le "French Flair" de Filopon

Les « affamées » portent bien leur surnom. Une semaine après un rageant revers contre ces même néo-zélandaises à Toulon (0-14), Julie Duval et ses coéquipières ont démarré pied au plancher. Asphyxiant leurs adversaires, les Bleues plantent la première banderille grâce à leur pilière droite (7-0, 7e), à la conclusion d'un maul parfaitement maîtrisé. La réponse des championnes du monde ne se fait pas attendre et l’ailière Waaka remet les siennes à hauteur (7-7, 13e). Pas de quoi entamer la confiance des Tricolores qui s’appuient sur une redoutable mêlée, impériale tout au long de la rencontre. Avant la demi-heure de jeu, les Bleues Maëlle Filopon (27e) réalise l'exploit du match en cassant toute la défense adverse, pour permettre aux Bleues de reprendre le score. Dans la foulée, c'est Romane Ménager (19-7, 28e) qui conclut une nouvelle action de classe des Tricolores. Les « Néo-Z » restent au contact dans un match rythmé, dans le sillage de sa talonneuse et capitaine Faamausili (19-14, 37e).

Au retour des vestiaires, Caroline Drouin remet un coup derrière la tête des Blacks Ferns en aplatissant le quatrième essai des Bleues (24-14, 45e). Pas de quoi faire baisser les bras aux filles de Brian Evans, qui répliquent dans la foulée avec l’arrière Winiata (24-21, 48e). Pour les essais, c’en sera terminé. Mais pas pour la bataille. Portées par un stade des Alpes quasi-plein, les Françaises poursuivent leurs efforts pour continuer de faire la route en tête au score. Un duel de buteurs s’engage alors entre Drouin (60e, 70e) et Cocksedge (54e, 73e).

Dans un dernier effort, un contre en touche permet aux Bleus de mettre un terme à une rencontre haute en intensité qui marquera l’Histoire du rugby français et qui confirme la bonne forme des Féminines depuis leur troisième place obtenue lors du dernier Mondial en 2017.

Maxime Gil gil_maxime_34

Test-matchs