France-Australie : Camille Lopez s’affirme en numéro 10

France-Australie : Camille Lopez s’affirme en numéro 10

Publié le , modifié le

Associé au véloce Sébastien Tillous-Borde à la charnière pour la seconde fois consécutive, Camille Lopez a épaté par son culot et sa manière d’ouvrir les brèches dans la défense adverse. L’ouvreur gaucher de Clermont, auteur de 16 points au pied, a certes raté deux engagements mais il a su prendre de belles initiatives qui ont permis aux Bleus de prendre le score lors d’un superbe match.

Le XV de France a peut-être trouvé son demi d’ouverture pour la Coupe du monde, et il jouait encore à l’échelon fédéral à ses débuts. Camille Lopez a livré une prestation convaincante à défaut d’être parfaite contre l’Australie. Volontaire, efficace, le 10 de l’ASMCA a surtout osé et cela a plu au public comme à ses coéquipiers qui se sont mis au diapason. Bien servi par son demi-de-mêlée Sébastien Tillous-Borde, le buteur des Bleus a enquillé les points et orienté le jeu à sa guise, aidé par le gros travail de ses avants.

Son entame de match s’avérait quasi parfaite. Dès la 7e minute, il voyait le trou dans la défense jaune et crochetait pour échouer à quelques encablures de la ligne avant que son compère de la charnière ne plonge dans l’en-but. Lopez réussissait la transformation face aux poteaux (7-0). A la 13e minute, le gaucher au pied d’or perçait plein axe avant de d’adresser un joli coup de pied décroisé pour Yoann Huget sur l’aile droite, les Bleus ratant de peu l’essai. Des 20 mètres plein axe, le demi d’ouverture de Clermont redonnait aussi de l’air au XV de France, concrétisant la domination du pack tricolore (10-3, 17e).

Large panoplie

Quelques minutes plus tard, l’ancien Perpignanais manquait un deuxième renvoi (directement en touche alors que le premier avait été trop court). Des scories qui ne remettaient pas en cause sa belle prestation. A la 27e, il envoyait un magnifique coup de pied décroisé dans l’angle mort mais malheureusement le rebond défavorable envoyait le ballon dans l’en-but au dernier moment. Actif, entreprenant, Lopez jouait parfaitement son rôle de chef d’orchestre sans se départir d’une certaine lucidité. Et sa réussite au pied confirmait son grand potentiel.

En début de seconde période, le jeu au pied du Clermontois soulageait Tillous-Borde, mal embarqué dans ses 22. Il manquait en revanche deux mètres pour passer une pénalité de 47 m dans l’axe (47e). Mais il ne ratait pas la suivante, davantage dans ses cordes, pour redonner sept longueurs d’avance aux siens (23-16, 50e). A l’entame de la dernière demi-heure, Camille Lopez changeait de demi-de-mêlée, Rory Kockott remplaçant le vaillant Tillous-Borde. Il restait toutefois concentré pour ajouter une nouvelle pénalité –décisive- juste avant le début du dernier quart d’heure (26-16). Camille Lopez sortait au moment du money time, à dix minutes du terme, laissant ainsi à Kockott l’occasion de marquer la pénalité du 29-19. Remplacé par Rémi Talès, il avait largement contribué à la victoire tricolore, confirmant ainsi ses bonnes dispositions affichées avec Clermont en Top 14. Bien sûr, Talès, Jules Plisson ou François Trinh-Duc n’ont pas dit leur dernier mot, mais Lopez a pris ce week-end une petite avance sur la concurrence.

Grégory Jouin @GregoryJouin