Dusautoir Fran,ce-Argentine juin 2010
Thierry Dusautoir, le capitaine du XV de France | AFP - Maxi Failla

Test-Match - la France rappelle ses cadres contre l'Argentine

Publié le , modifié le

Marc Lièvremont a rameuté dimanche une troupe plus expérimentée pour rencontrer l'Argentine. Les huit qui avaient été laissés au repos à Nantes, Thierry Dusautoir, Nicolas Mas, Lionel Nallet, Julien Bonnaire, Yannick Jauzion, Yoann Huget et Marc Andreu sont rappelés dans le groupe des 23 qui affrontera les Pumas, samedi à Montpellier. Revient aussi le talonneur William Servat qui avait dû déclarer forfait en raison de douleurs aux adducteurs.

Fini les expérimentations. Marc Lièvremont a rameuté une troupe plus expérimentée pour rencontrer l'Argentine après l'expérience gagnante mais peu enthousiasmante du premier test de novembre contre les Fidji. "C'est un groupe plus expérimenté parce que les Pumas vont nous poser d'autres difficultés que les Fidjiens", a déclaré l'entraîneur du XV de France."Un groupe un peu plus revanchard aussi parce qu'il y aura pas mal de joueurs qui ont souffert contre ces mêmes Pumas", a-t-il ajouté en référence aux défaites face à l'Argentine lors de la Coupe du monde 2007 mais aussi au 41-13 de juin dernier à Buenos Aires. 

Sortent donc du groupe Benjamin Noirot, Romain Millo-Chluski, Fulgence Ouedraogo, David Marty, Maxime Médard, Julien Arias et David Skrela. Les deux principaux bénéficiaires de la victoire 34-12 sur les Fidji sont Fabrice Estebanez, maintenu aux dépens de David Skrela, et l'arrière Jérôme Porical qui dame le pion à Maxime Médard. L'entraîneur du XV de France a fait ses arbitrages en reconnaissant qu'il y avait eu "des choix compliqués parce qu'on s'était fixé d'impliquer tous les joueurs issus des 30 sur les deux premiers matches." Le débat, a-t-il précisé, a porté sur "un poste en deuxième ligne, un en troisième ligne, la difficulté de choisir entre Skrela et Estebanez et entre Porical et Médard."

Si Jérôme Thion a pris le dessus sur Romain Millo-Chluski en deuxième ligne c'est parce que le vétéran de Biarritz "a eu un peu plus de présence et depuis quelques mois, fait le boulot, s'est remis en question, donc méritait d'être revu." Pour ce qui est de la troisième ligne, Marc Lièvremont a regretté de se séparer du "meilleur plaqueur sur le match, Alexandre Lapandry, et du meilleur joueur devant, Fulgence Ouedraogo." "On n'est pas à une contradiction près", a-t-il ajouté avant de présenter des "excuses particulières à Fulgence vu le lieu du prochain match et à son club formateur du Pic Saint-Loup qui se faisait sans doute une joie de le voir à Montpellier. On essaie d'une certaine manière de faire une gestion affective du groupe mais dans ce cas-là ça n'a pas été le cas." 

Pour expliquer la préférence donnée à Estebanez sur Skrela, Marc Lièvremont a invoqué le fait que le neo-cappé de Brive peut jouer premier centre ou ouvreur. "Fabrice Estebanez est une belle alternative en premier centre où il y a déjà Yannick Jauzion et Maxime Mermoz et sa polyvalence est intéressante", a-t-il dit. "Au poste de dix, il y a une hiérarchie qui s'est installée", a-t-il ajouté en reconnaissant implicitement que Damien Traille et François Trinh-Duc, forfait pour la tournée sur blessure, étaient devant David Skrela. "On connaît le potentiel de David. Il nous paraît plus intéressant de travailler une semaine de plus avec Fabrice", a-t-il ajouté.

Le dernier sujet de débat a été la composition de la ligne ailiers-arrière. "Il y avait le désir d'impliquer Marc Andreu et Yoann Huget, le choix s'est porté sur Jérôme Porical plutôt que sur Maxime Médard", a dit Marc Lièvremont. "Le match de Porical a été particulièrement propre même si Médard n'a pas démérité", a-t-il ajouté. Autre paradoxe: les deux meilleurs clubs du Top 14, Toulouse et Montpellier, n'auront que trois joueurs concernés par le test de samedi. Comme quoi, la théorie de l'homme en forme a plusieurs versions. Celle du sélectionneur et celle des autres.

Avants (13): Thomas Domingo (Clermont), Jérôme Schuster (Perpignan), Luc Ducalcon (Castres), Nicolas Mas (Perpignan), Guilhem Guirado (Perpignan), Wiliam Servat (Stade Toulousain), Lionel Nallet (Racing-Métro), Julien Pierre (Clermont), Jérôme Thion (Biarritz), Julien Bonnaire (Clermont), Thierry Dusautoir (Stade Toulousain, cap.), Sébastien Chabal (Racing-Métro), Imanol Harinordoquy (Biarritz)

Arrières (10): Morgan Parra (Clermont), Dimitri Yachvili (Biarritz), Damien Traille (Biarritz), Fabrice Estebanez (Brive), Yannick Jauzion (Stade Toulousain), Aurélien Rougerie (Clermont), Marc Andreu (Castres), Yoann Huget (Bayonne), Alexis Palisson (Brive), Jérôme Porical (Perpignan)

Mathieu Baratas