Stade Français : Raisuqe licencié, Waisea averti après les violences présumées

Stade Français : Raisuqe licencié, Waisea averti après les violences présumées

Publié le , modifié le

L'ailier fidjien du Stade Français, Josaia Raisuqe, a été licencié pour faute grave, et son compatriote Waisea Nayacalevu averti, après les violences présumées fin juillet pour lesquelles les deux joueurs vont être jugés. "Sans présager des éventuelles suites qui seront données aux mises en examen prononcées par la justice, le club a pris les sanctions suivantes : licenciement de Josaia Raisuqe pour faute grave ; avertissement porté au dossier disciplinaire de Waisea Nayacalevu", a déclaré le club parisien dans un communiqué.

Le club "condamne ces événements"

La sanction touchant Waisea, âgé de 27 ans, "implique le non versement par le club de la prime d'éthique et d'assiduité prévue au contrat du joueur", précise le Stade Français. Les deux hommes, mis à pied à titre conservatoire après les "événements" - dixit le club - survenus près d'une discothèque du XIIIe arrondissement de Paris dans la nuit du 22 au 23 juillet, avaient été reçus le 7 août par la direction du club, qui "condamne tout comportement violent, de quelque nature qu'il soit et quelles qu'en soient les victimes". Les deux Fidjiens seront jugés pour violences en état d'ivresse et agression sexuelle en ce qui concerne Raisuqe, plus lourdement sanctionné.

Agression et coups de poing

L'une des victimes, une éducatrice spécialisée de 35 ans, avait rapporté à la police que Raisuqe avait "touché (sa) poitrine de manière brutale", selon sa plainte. S'en est suivie une altercation entre les deux sportifs et deux amis de la jeune femme, qui affirment avoir alors reçu plusieurs coups de poing. Ils se sont vus prescrire deux et trois jours d'interruption totale de travail (ITT). Les deux ailiers, fortement alcoolisés au moment des faits, avaient été placés en cellule de dégrisement. Lors d'une confrontation avec les trois victimes le 24 juillet, Josaia Raisuqe, qui fêtait cette nuit-là ses 23 ans, "a mis en avant sa forte alcoolémie ce soir-là qui a, selon lui, altéré sa mémoire", selon une source proche du dossier.

AFP