Sergio Parisse Stade Français 2015 Top 14
Le troisième ligne italien et capitaine du Stade Français, Sergio Parisse. | KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Stade Français - Parisse: "passer aux actes"

Publié le , modifié le

Le capitaine du Stade Français Sergio Parisse a appelé mardi ses partenaires à "passer aux actes" par un regain d'engagement, alors que se profile samedi le premier chapitre d'une double confrontation de Coupe d'Europe face à Trévise, son ancienne équipe.

En tant que capitaine, vous êtes énervé du début de saison de votre équipe ?

"Enervé, non. Mais je ne peux pas être satisfait des résultats. On est  en situation difficile en Top 14, on a eu un début de saison compliqué en Coupe  d'Europe. Il y a de la frustration évidemment, on est conscient qu'on n'est pas  à notre meilleur niveau aujourd'hui. Mais j'essaye toujours de prendre mes  responsabilités, de me remettre en question personnellement avant d'exiger des  choses des autres. Après ceux qui me connaissent savent que je suis quelqu'un  de toujours positif. Les objectifs de la saison restent les mêmes: se qualifier  dans les 6 en Top 14 et sortir de cette poule de Coupe d'Europe. Ca passe par  deux victoires contre Trévise."

C'est une double confrontation particulière pour vous ?​

"Oui (il sourit). C'était mon ancienne équipe, je connais beaucoup de  joueurs avec qui je joue régulièrement en équipe d'Italie. Depuis que je suis  parti de Trévise, c'est la première fois que je rejoue contre mon ancienne  équipe. Retrouver le Stadio Monigo que personne ne connaît mais que moi je  connais parfaitement, ça me fait du bien. Ca va être bon de revoir des amis,  une ville dans laquelle j'ai passé ma jeunesse et où j'ai vécu beaucoup de  moments magnifiques. Ca va être un moment important. Je sais que c'est une  équipe qui certainement, n'est techniquement pas à notre niveau mais qui, dans  l'état d'esprit, dans l'engagement, sera là. Ils ne lâcheront rien. Donc comme  on sort d'un match assez apathique contre Bordeaux, ça tombe très bien cette  confrontation. Je prends mes responsabilités, et tout le monde prend ses  responsabilités pour passer aux actes."

Quelle importance revêt le rugby à Trévise ?​

"Quand je jouais là bas, il y avait le Benetton basket, la Sisley  Treviso de volley, le Benetton rugby. Mais à Trévise, on vit vraiment le rugby  comme le sport de la ville. C'est une ville historiquement qui vit le rugby à  fond, comme dans tout le nord de l'Italie. Et historiquement Trévise était  l'équipe la plus forte. C'est la seule franchise italienne en Coupe d'Europe et  ils ont la responsabilité de faire du mieux qu'ils peuvent. Je sais que ces  deux matches contre le Stade Français, ils vont le prendre comme les matches de  l'année où ils vont tout faire pour l'emporter. Il faut être méfiant, bien  préparer ce match au risque d'être surpris."