Sonny Bill Williams
Sonny Bill Williams | WOOD / AFP

Sonny Bill Williams repasse à XIII

Publié le , modifié le

C'était attendu. Le centre néo-zélandais Sonny Bill Williams, considéré comme l'un des meilleurs joueurs au monde, va retourner jouer au rugby à treize après une pige au Japon, rapportent dimanche des médias australiens. Les raisons? Il ne faut pas chercher très loin: l'argent. La Fédération néo-zélandaise n'a pas voulu surenchérir pour sa star qui aura fait un court passage de quatre années à XV.

Peut-on reprocher à un joueur de choisir l'argent plutôt que l'amour du jeu ou le respect du maillot? Certains diront oui, d'autre non. Sonny Bill Williams ne va pas s'émouvoir du débat que son départ va susciter. Le champion du monde avec les All Blacks en 2011 aurait signé un contrat très lucratif avec les Panasonic Wild Knights pour disputer la Top League japonaise de rugby à quinze. Une pige estimée à 700 000 euros selon L'Equipe. 

Lors d'une conférence de presse organisée à Hamilton, Williams, qui évolue cette saison sous le maillot des Waikato Chiefs, a refusé de dévoiler le nom de son futur club de la National rugby League. Il serait également sur le point d'annoncer un accord avec l'équipe de rugby à treize des Sydney Roosters, qui fait partie de la National rugby league (NRL), le championnat australien de treize. Williams, 26 ans, pourra également poursuivre sa carrière de boxeur, où il  a remporté en février le titre de champion de Nouvelle-Zélande en poids lourds.

Déjà un ex- All Black

La fédération néo-zélandaise (NZRU), qui avait tout fait pour que le prodige revienne en Nouvelle-Zélande en 2010 pour jouer avec les All Blacks le mondial, n'a pas souhaité réagir. Une conférence de presse est toutefois prévue lundi à Hamilton, près d'Auckland. "SBW", âgé de 26 ans, avait débuté au Canterbury Bulldogs avant de rejoindre Toulon en 2008, où il avait fait forte impression. Williams avait ensuite joué sous les couleurs des Canterbury Crusaders avant d'intégrer le squad All Blakck. Il avait été déçu d'avoir dû se contenter, durant la Coupe du  monde, d'un poste de remplaçant derrière Ma'a Nonu et d'avoir joué seulement  quelques minutes la finale remportée face à la France (8-7). Il évolue cette saison avec les Waikato Chiefs et chez les All Blacks. Pour quelques semaines maintenant.   

"SBW", âgé de 26 ans, va quitter la Nouvelle-Zélande à la fin du Super rugby, ce qui l'empêchera de disputer le "Four Nations", compétition phare de l'hémisphère sud, qui réunit pour la première fois quatre équipes, à savoir l'Argentine, l'Australie, l'Afrique du Sud et la Nouvelle-Zélande. "Il est très décevant pour le rugby néo-zélandais de le perdre", a déclaré l'entraîneur des All Blacks Steve Hansen dans un communiqué. "En parlant avec lui, j'ai vu que sa décision a été difficile à prendre mais nous la respectons", a-t-il ajouté.

Mathieu Baratas