Tournoi des Six Nations : Ntamack, Le Roux, Jelonch, Vincent et Rebbadj titulaires pour affronter l'Écosse

Publié le , modifié le

Auteur·e : Charlotte Diry
Romain Ntamack

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Fabien Galthié va procédé à cinq changements, pour la réception de l'Ecosse vendredi 26 mars, dans le Tournoi des Six Nations. Romain Ntamack retrouve sa place de titulaire au poste d’ouvreur, comme Bernard Le Roux en 2e ligne. Swan Rebbadj est titularisé en 2e ligne, et Anthony Jelonch en 3e ligne. Gaël Fickou passe à l'aile pour laisser Arthur Vincent être titularisé aux côtés de Virimi Vakatawa.

Après l'incroyable victoire sur le fil face aux Gallois (32-30), Fabien Galthié a procédé à cinq changements, dont deux contraints. Pour clore la compétition face à l’Écosse, ce vendredi 26 mars (en direct sur France 2 et France tv Sport à 21h), Romain Ntamack prendra la place de Matthieu Jalibert forfait, en tant que numéro 10. Autre changement pour la deuxième ligne, composée de Bernard Le Roux et Swan Rebbadj. Le staff est allé encore plus loin dans les changements en décidant de titulariser Anthony Jelonch en 3e ligne à la place de Dylan Cretin. Enfin, dans la ligne de trois-quarts, un jeu de chaises musicales. Teddy Thomas est placé sur le banc, sa place à l'aile étant occupée par Gaël Fickou, dont la place au centre est prise par Arthur Vincent. 

Les Bleus devront une nouvelle fois réaliser un exploit s’ils veulent remporter le tournoi (victoire bonifiée et plus de 20 points d'écart). "L'enjeu est d'être performant et de gagner le match. Le reste, cela viendra en fonction du scénario et de la construction du match. Ce qui est très important, c'est de se focaliser sur la performance et sur le gain du match", a martelé le sélectionneur.

Romain Ntamack de retour en tant que titulaire

Pour la première fois du Tournoi 2021, Romain Ntamack débutera la rencontre à la charnière avec Antoine Dupont. Habitués à jouer ensemble à Toulouse, les deux coéquipiers ont déjà débuté 12 matches ensemble sous le maillot bleu. Le demi d'ouverture fêtera vendredi soir sa vingtième sélection, le demi de mêlée sa trente-deuxième. Fabien Galthié déclarait en conférence de presse : "Romain Ntamack c’est déjà un retour gagnant la semaine dernière. Il a été très solide dans un drôle de match. Il a su répondre individuellement, mais il a aussi su mener notre organisation. Il a su prendre les bonnes décisions, apporter son talent, tout ce qu’on connaît de lui."

Romain Ntamack n’avait pas pu participer au début du tournoi en raison d'une fracture à la mâchoire, dont il avait été victime en Top 14 en décembre. Mais le joueur du Stade Toulousain, avait fait son retour dans le groupe pour préparer le Crunch contre l'Angleterre. Sur le banc, il n’avait finalement pas pris part au match. Face aux Gallois, il avait remplacé très tôt (30e minute) Matthieu Jalibert, victime d'une commotion qui l'a empêché d'être intégré au groupe face à l'Ecosse. En conférence de presse, Raphaël Ibanez n'a pas manqué de souligner son importance et son implication durant les matches précédents : "Nous pensons à Matthieu Jalibert qui ne pourra pas être présent avec nous sur ce dernier match. Je voudrais souligner combien Matthieu a été précieux depuis le début du tournoi avec d’excellentes performances."

La surprise de cette composition vient de la mise sur le banc de Teddy Thomas. Pas de sanction selon le sélectionneur, mais un choix par rapport aux qualités de chacun. Et Gaël Fickou, capitaine de la défense, à l'aile, cela permet à Arthur Vincent, très performant à chaque fois, d'intégrer la ligne de trois-quarts. 

Une deuxième ligne remaniée

C'est en deuxième ligne qu'il y aura le plus de changement. Pilier des Bleus à ce poste, Paul Willemse ne jouera pas contre l'Écosse : il a été suspendu mardi 23 mars pour deux semaines  à la suite de son carton rouge face au pays de Galles. Un geste non intentionnel envers Wyn Jones, le prive donc de ce dernier match du tournoi des Six Nations. "C'est un joueur très important dans notre dispositif. Nous trouvons que la sanction est juste et adaptée", a commenté Raphaël Ibanez, le manageur de l'équipe.

C'est Bernard Le Roux qui fera son grand retour pour remplacer son coéquipier. Titulaire lors des deux premiers matches, il avait été absent durant les deux suivants en raison d'une blessure aux ischio-jambiers. Le sélectionneur n'a d'ailleurs pas manqué de souligner son importance lors de la conférence de presse : "C’est un joueur hyperactif qui est présent sur le terrain que ce soit offensivement ou défensivement. Il fait beaucoup de tâches, c’est un joueur d’expérience. (…) Il aura une grande importance dans son activité."

Swan Rebbadj sera lui aussi aligné en deuxième ligne. Remplaçant lors de France-pays de Galles, il avait fait son entrée sur le terrain dès la première mi temps. Un choix que Fabien Galthié justifie par l'expérience collective vécue lors du dernier match : "Ça ressemble à l’équipe qui a terminé le match donc avec une expérience collective très forte, notamment sur les vingt dernières minutes. Swan est entré assez tôt dans la partie en première mi temps. Donc c’est la continuité et l’expérience collective. C’est aussi les joueurs qui étaient disponibles pour travailler pendant ces six jours. Puisque que Paul Willemse a été suspendu et Romain Taofifénua touché au genou. C’est donc la possibilité de travailler avec cohérence."

à voir aussi Tournoi des Six Nations : Paul Willemse suspendu deux semaines et absent contre l'Ecosse Tournoi des Six Nations : Paul Willemse suspendu deux semaines et absent contre l'Ecosse

Quant à la 3e ligne, Anthony Jelonch, entré en cours de jeu face aux Gallois, a été préféré à Dylan Cretin, qui avait débuté. "L'équilibre consiste à trouver aussi le bon mix entre la puissance au sol et la puissance dans les airs", a justifié Galthié.

La composition du XV de France 

1. Cyril Baille, 2. Julien Marchand, 3. Mohamed Haouas, 4. Bernard Le Roux, 5. Swan Rebbadj, 7. Charles Ollivon (capitaine), 8. Grégory Alldritt, 6. Anthony Jelonch 9. Antoine Dupont, 10. Romain Ntamack, 11. Gaël Fickou, 12. Arthur Vincent 13. Virimi Vakatawa, 14. Damian Penaud, 15. Brice Dulin.

Remplaçants: Camille Chat, Jean-Baptiste Gros, Uini Atonio, Romain Taofifénua, Dylan Cretin, Baptiste Serin, Anthony Bouthier Teddy Thomas