Tournoi des Six Nations : l'Irlande s'impose à Murrayfield et met fin aux espoirs écossais

Publié le , modifié le

Auteur·e : Adrien Hemard
Robbie Henshaw célèbre son essai contre l'Ecosse avec Keith Earls.
Robbie Henshaw célèbre son essai contre l'Ecosse avec Keith Earls. | Stu Forster / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

L'Ecosse n'a plus gagné le Tournoi depuis 1999 et ça ne sera pas pour cette année. Déjà battus par les Gallois, les Ecossais ont chuté à domicile contre une Irlande pas forcément brillante mais plus appliquée, plus incisive et qui a mené les débats grâce à deux essais et à un Sexton infaillible au pied (24-27). Et ce, malgré le sursaut écossais.

Battus par les Français et les Gallois, les Irlandais étaient revanchards à l’heure de fouler la pelouse de Murrayfield, quand bien même ils ont balayé - comme tout le monde - l’Italie 48 à 10 fin février. Et cet esprit de revanche a animé le XV du Trèfle dès les premiers instants de la partie, avec d’abord une pénalité transformée par Sexton (0-3, 3e). Surtout, le bon début de match a vite été récompensé par le premier essai de l’après-midi, signé Henshaw sur une longue ouverture au pied dans l’en-but. Au duel avec les Ecossais Hogg et Van der Merwe, Earls a volleyé le ballon en arrière pour un Henshaw opportuniste (0-8, 7e).

L’Irlande, pied au plancher 

Après ce début de match idéal, l’Irlande a toutefois subi la révolte écossaise, et surtout celle de Finn Russell. Le joueur du Racing 92 a d’abord passé une pénalité avant d’inscrire un drôle d’essai façon joueur de foot, après un coup de pied chanceux de Hogg, bien aidé par son menton, et un autre de lui-même, tout aussi chanceux. Transformé, cet essai a permis aux Ecossais de reprendre les commandes (10-8, 28e). Mais la maîtrise était bien irlandaise. Plus tranchants dans les duels, les grands hommes verts ont poussé les Ecossais à la faute, permettant à Sexton de passer deux coups de pied pour donner une courte avance aux siens à la pause (10-14, 40e). Courte, mais méritée.

De retour sur la pelouse, le XV du Trèfle était bien décidé à ne pas laisser passer sa chance. Alors la bande à Johnny Sexton a pris ses aises en mettant l’Ecosse à deux essais transformés. Pour cela, les Irlandais ont profité d’une touche dans les 22 mètres écossais pour lancer une phase de jeu en une passe, conclue en force par Beirne au pied du poteau. Une transformation et une pénalité plus tard, l’Irlande pointait à 14 points du XV au Chardon (10-24, 54e). On pensait alors que la messe était dite vu le faible niveau de jeu affiché par les Ecossais, dépassés. Sauf que non : l’Ecosse s’est réveillée.

Cet écart qu’on pensait irréversible, les Ecossais l’ont comblé en treize minutes. Huw Jones a d’abord perforé les lignes irlandaises tout en vitesse et en appuis (17-24, 60e). Un sursaut qui a réveillé l’Ecosse, dominatrice sur la fin de match. Audacieux, les Ecossais sont allés chercher les Irlandais sur leur point fort : les rucks dans l’axe. Et après plusieurs tentatives, c’est Watson qui a trouvé la faille pour remettre les compteurs à égalité (24-24, 73e). Revenus de nulle part, on croit alors les Ecossais lancés vers une improbable remontée. Mais non. Sur le coup d’envoi, une pénalité bêtement concédé par Price à la suite d'un contre permet à Sexton de donner l’avantage décisif à des Irlandais sous l’eau depuis vingt minutes (24-27, 74e). Le XV du Trèfle décroche une deuxième victoire dans ce Tournoi 2021, un succès logique sur l’ensemble de la rencontre.

-