Tournoi des Six Nations : Les cinq choses à savoir sur Donovan Taofifenua, la nouvelle perle en devenir du XV de France

Publié le , modifié le

Auteur·e : Charlotte Diry
Donovan Taofifenua
Donovan Taofifenua avec le Racing 92, lors du match face à l'Aviron Bayonnais, le 29 novembre 2020 à la Défense Arena. |

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Il fait partie de la grande surprise de la liste des 37 joueurs sélectionnés par Fabien Galthié. Donovan Taofifenua, 21 ans prend part au stage de préparation à Nice en vue du Tournoi des Six Nations 2021. Malgré son jeune âge, l’ailier du Racing 92 n’en est pas à son coup d’essai. Déjà sélectionné en décembre dernier, Taofifenua n’avait pourtant pas eu l’occasion de renter sur le terrain face à l’Angleterre. Mais chez les "Tao" le rugby, c’est une histoire de famille.

• Il est issu d'une famille de rugbymen

Si le nom de Taofifenua vous dit quelque chose, c'est normal. Puisque dans la famille "Tao", le rugby, c'est sacré. C'est donc tout naturellement que Donovan Taofifenua, s'est lui aussi, dirigé vers ce sport à l'âge de cinq ans au sein de l'US Mouguerre. Mais avant lui, c'est son père Jean-Jacques Taofifenua qui a côtoyé les terrains de rugby. Venant de Nouvelle-Calédonie, il est passé par le RC Nice, le FC Grenoble mais aussi l'Aviron Bayonnais de 1993 à 2005. Retraité des terrains, il ne s'est pas pour autant écarté du monde du rugby. Entraîneur du SA Trélissac, le ballon ovale n'est jamais très loin chez les "Tao".

Durant les années Grenobloises de Jean-Jacques Taofifenua, le rugby se pratiquait déjà en famille. Son frère Willy Taofifenua, évoluait lui aussi au FC Grenoble aux postes de troisième ligne aile, troisième ligne centre ou centre. Mais après le père et l'oncle, ça ne s'arrête pas là chez les Taofifenua ! Lui aussi est un habitué du rugby et du Top 14 : Sébastien Taofifenua, cousin de Donovan Taofifenua. Il se retrouve désormais pilier au sein du RC Toulon après être passé par Perpignan et l'Union Bordeaux-Bègles. Le suivant, Filimo Taofifenua, également cousin du Racingman, évolue lui au poste de troisième ligne aile à l'Aviron Bayonnais. Et pour finir dans la fratrie, le jeune ailier du Racing 92 retrouve à Nice son cousin, Romain Taofifenua, puisque lui aussi prend part au stage de préparation. Deuxième ligne au RC Toulon, celui-ci avait honoré sa première cape en juin 2012 lors d'un test-match face à l'Argentine. 

• Un parcours et un profil particuliers

C'est à l'âge de cinq ans que Donovan Taofifenua commence à toucher ses premiers ballons ovales. De l'USA Limoges en passant par le JA Isle, il revient à ses débuts en rejoignant de nouveau Limoges, là où la carrière de son père s'est arrêtée. C'est en 2014 que le rugby, qui était pour lui un simple divertissement, va prendre un autre tournant. Il intègre alors le centre de formation de Clermont, ce qui l'amènera par la suite à sa future carrière professionnelle. Des débuts avec les Clermontois qui le hisseront jusqu'au titre de champion de France espoirs lors de la saison 2017-2018. Une consécration qui lui permet de s'ouvrir progressivement les portes de l'équipe senior de l'ASM. Polyvalent, pouvant jouer à l'aile ou l'arrière, Donovan Taofifenua s'adapte à tous les postes. Mais malgré cet avantage, il ne dispute qu'un seul match avec Clermont, lors de la 5e journée de Championnat face au Stade Français. Rentré à la 76e minutes de jeu pour remplacer Ezeala, il n'a joué aucun autre match que celui-là, sous le maillot des Jaunards. 

Ne se sentant plus à sa place au sein de ce club, Taofifenua cherche une solution. Frustré et désireux de jouer, il prend alors une décision radicale : quitter le club Auvergnat. Nouveau départ direction la banlieue parisienne et le Racing 92 pour le jeune ailier. "Il avait un peu les boules de quitter Clermont parce qu'il a commencé là (en pro). Mais il n'avait pas de certitudes", a expliqué son père à l'AFP. Un pari risqué pour Taofifenua qui se place en confrontation avec un bons nombre d'internationaux : le Français Teddy Thomas, l'Argentin Juan Imhoff, l'Irlandais Simon Zebo ou encore l'Australien Kurtley Beale

• Le Racing 92, le pari gagnant d'un finisseur

Douze matches, huit essais et quarante points. Les chiffres parlent d'eux mêmes. Depuis son arrivée dans le club Francilien, Donovan Taofifenua a été titularisé lors de toutes les rencontres. En Top 14 ou en Coupe d'Europe, les essais s'enchaînent. À l'aise dans les duels, l'ancien Clermontois a bel et bien trouvé sa place au Racing 92. Aux côtés d'internationaux comme Virimi Vakatawa, Camille Chat ou encore Teddy Thomas, l'ailier a su se faire une place rapidement. Malgré un physique bien différent de celui de son père (1m79, 84kg) il a réussi à allier vitesse et précision dans son jeu. Et son travail a payé, notamment en Coupe d'Europe face au Connacht, avec un essai aérien à la limite de la touche. Un début de saison 2020-2021 remarquable, qui lui a permis de se faire une place au sein du XV de France.

Même s'il avait déjà été appelé par Fabien Galthié en décembre 2020 lors de la Coupe d'Automne des Nations, il n'avait disputé aucun match : "Quand j'ai été appelé pour préparer l'Angleterre, j'étais un peu le dernier ailier appelé. Et là se retrouver avec Teddy, Damian et Gabin, c'est spécial quand même. Tout va très vite là en ce moment" confiait Donovan Taofifenua à Canal +. Une ascension très prometteuse aussi bien en club qu'en sélection nationale pour le jeune ailier. 

• Une personnalité discrète

En quelques mois seulement, il est passé de l'anonymat à un nom incontournable du rugby français. Avec son club du Racing 92 ou avec les Bleus, impossible désormais de ne pas connaître Donovan Taofifenua. Pourtant, malgré son ascension fulgurante, le jeune ailier n'a rien changé. D'un naturel discret et travailleur, le Racingman continue son parcours avec la plus grande humilité. Des valeurs qui semblent lui avoir été transmises par son père, Jean-Jacques Taofifenua : "Je lui dis toujours que rien n'est acquis. Il faut continuer à bosser comme d'habitude, continuer à se faire plaisir tout en restant au service du collectif". Une nouvelle vie, un nouveau statut, des nouvelles opportunités qui s'offrent à cette jeune pépite, qui a lui-même, du mal à réaliser : "C’était quelque chose dont je rêve depuis tout petit et depuis beaucoup d’années, je fais en sorte que ça m’arrive un jour. C’est vraiment quelque chose que je voulais attendre. Ça arrive très vite. Je suis très fier d’un côté, mais ça me fait tout bizarre quand même," confiait l'ailier sur Canal +. Pourtant, aux portes du XV de France, le rêve est bien réel pour Donovan Taofifenua

• Champion du Monde des -20

À seulement 21 ans, Donovan Taofifenua a déjà un palmarès qui se remplit petit à petit. Après des séries de blessures qui ont quelque peu ralenti sa progression, l'ailier a pu faire ses débuts avec l'équipe de France -20. Très vite, son potentiel se remarque. Premier match de Coupe du Monde des -20, il donne le ton. Après seulement deux minutes de jeu face aux Fidjiens, il inscrit un essai. Mais ce n'est pas tout. Lors de la rencontre face à l'Argentine où la France était menée au score (37-14), Taofifenua est l'auteur d'un incroyable essai aérien. La compétition se poursuit pour le jeune ailier qui sera encore une fois titulaire lors de la finale face à l'Australie. Verdict : Donovan Taofifenua est sacré champion du Monde avec les Bleuets en 2019. Un titre qu'il rêve de retrouver avec le XV de France, lors de la Coupe du Monde 2023.