Tournoi des Six Nations : Le XV de France et les blessures, la fin de l'état de grâce avant même le début de la compétition ?

Publié le , modifié le

Auteur·e : Charlotte Diry
Charles Ollivon
Charles Ollivon qui inscrit le quatrième essai français contre le pays de Galles lors du Tournoi des Six Nations 2020. | Anne-Christine POUJOULAT / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Ils débutent ce lundi, leur stage de préparation à Nice en vue du Tournoi des Six Nations. Le XV de France entamera la complétion face à l’Italie en match d’ouverture le 6 février prochain. Pourtant, plusieurs cadres manquent à l’appel : Romain Ntamack, Thomas Ramos, Grégory Alldritt, Virimi Vakatawa,… Une succession de forfaits auxquels le sélectionneur, Fabien Galthié, se serait bien passé. Mais il n’a pas d’autres choix, que de s’adapter. Top 14, Coupe d’Europe, Six Nations, un rythme intense pour les Bleus qui n’est pas sans conséquence.

Tout semblait aller pour le mieux pour cette nouvelle équipe de France qui ne cesse de nous séduire depuis maintenant un an. Alors que des doutes continuent de planer sur la tenue du Tournoi des Six Nations en raison de la crise sanitaire, les 37 joueurs convoqués par Fabien Galthié préparent la compétition comme chaque année. Seulement, depuis que cette fameuse liste des 37 a été dévoilé le 11 janvier dernier, les forfaits s’enchaînent du côté des Bleus. À commencer par Romain Ntamack

Victime d’un choc à la mâchoire fin 2020, Romain Ntamack savait déjà qu’il serait indisponible pour une partie du Tournoi des Six Nations 2021. Il avait fait sensation lors du Tournoi des Six Nations 2020. À la charnière avec Antoine Dupont, le Toulousain a su imposer son jeu. À 21 ans seulement, il a été désigné meilleur réalisateur du tournoi. Au compteur, 57 points en cinq matches, dont trois essais, neuf transformations et huit pénalités. Titulaire incontournable sous l'ère Galthié, Romain Ntamack a donc réalisé un beau 5/5 en étant aligné lors des cinq matches des Six Nations.

À l'issue de la compétition, l'ouvreur toulousain a même fait partie de la liste des six joueurs en lice pour obtenir le titre de meilleur joueur du tournoi (remporté par Dupont). Insensible à la pression face aux perches, le jeune ouvreur a déjà toutes les clefs de la réussite, digne d'un grand Jonny Wilkinson ou Dan Carter. À sa place, le Bordelais Matthieu Jalibert et le joueur du RCT Louis Carbonel ont été choisis par le sélectionneur. Titulaire à l'automne lorsque Ntamack ne pouvait pas jouer, l'ouvreur de l'UBB semble avoir un coup d'avance. 

Aldritt absent pour le stage, Vakatawa forfait pour le début du Tournoi

Autre forfait, celui de Grégory Alldritt. Le Rochelais a également été contraint d’abandonner l’idée de se rendre au stage de préparation à Nice. Lui aussi a marqué le Tournoi des Six Nations 2020. Avec son mètre quatre-vingt onze, impossible de résister à ses placages puisqu'il en a effectués 81 lors de la compétition. Une performance qui lui a valu d'être élu homme du match à trois reprises, face à l'Angleterre, l'Italie et l'Irlande. C’est le Bordelais, Cameron Woki, habitué du groupe France, qui a été appelé par le sélectionneur au poste de 3e ligne. Et ça ne s’arrête pas là…

Dernier en date, Virimi Vakatawa. C'est un gros coup dur pour le centre du Racing 92 qui a, lui aussi, rejoint la malheureuse liste des blessés. Touché au genou lors d’un placage en Top 14, son indisponibilité pourrait durer de trois à six semaines. Doté d'une puissance incroyable, Vakatawa a la capacité de casser les placages adverses. Redoutable face à la défense adverse, le centre a dévoilé son potentiel la saison dernière. Il avait été auteur d'un essai face à l'Irlande. Au total, Vakatawa compte dix essais sous le maillot de l'équipe de France, en vingt-sept sélections. C’est le centre du LOU, Pierre-Louis Barassi, 22 ans qui a été appelé à la rescousse pour combler ce nouveau forfait.

Thomas Ramos, pas régulièrement titulaire mais toujours appelé, a lui aussi déclaré forfait. Désigné comme buteur contre l'Ecosse lors des matches d'automne, le Toulousain avait su profiter de cette opportunité en inscrivant 14 points. Vincent Rattez (Montpellier), grand absent de la liste des 37 sélectionnés alors qu'il était titulaire face à l'Angleterre (il avait remplacé au dernier moment Damian Penaud) avant de se blesser gravement face aux Italiens, a été appelé pour remplacer le Toulousain.

C’est donc un défi de plus qui attend Fabien Galthié, lui qui n’avait pas connu autant de défections lors de l’édition précédente du tournoi. Certes, il avait fait face à 6 forfaits durant le stage de préparation. Mais pas parmi ceux qui allaient devenir ses cadres.

Une situation que Fabien Galthié n’a pas connu l’année précédente 

Durant la compétition en 2020, il avait été épargné par les pépins. Lors de chaque match, Fabien Galthié avait pour habitude d’aligner la même équipe de départ : 1 seul changement entre la victoire contre l'Angleterre et celle contre l'Italie, 1 seul entre l'Italie et le pays de Galles, 2 changements pour l'Ecosse. 

À cause de la crise sanitaire, les programmations des compétitions ont été pour le moins chamboulées. Une fin de Tournoi des Six Nations 2020 fin octobre, enchaîné à cela, une Coupe d’Automne des Nations, le Top 14 qui lui, a débuté en septembre et enfin la Coupe d’Europe qui s’est greffée à toutes les compétitions déjà prévues. Un calendrier très chargé pour les joueurs, qui n’est pas sans conséquence sur les organismes. 

Une grosse frayeur pour le capitaine Charles Ollivon 

Alors que le match clôturait la 19e journée de Top 14, Charles Ollivon, 3e ligne du RC Toulon est sorti prématurément après seulement 20 minutes de jeu face au Stade Français. Et pour cause, un choc à la tête qui lui a valu un protocole commotion. S’il n’est pas revenu sur le terrain pour terminer la rencontre, Patrice Collazo, entraîneur du club Toulonnais a tenté de rassurer lors de la conférence de presse d’après match. Charles Ollivon rejoindra bien le XV de France à Nice pour la préparation du tournoi. Meilleur marqueur avec quatre essais lors du Tournoi des Six Nations, Ollivon fait parti des éléments indispensables dans le XV titulaire de Fabien Galthié. Un soulagement pour le capitaine de l’équipe de France, mais aussi pour le sélectionneur qui n’aura pas, une fois de plus, à piocher dans la réserve Bleue. 

Une réserve qui permet un large choix à Fabien Galthié 

Malgré la longue liste de forfaits, le sélectionneur des Bleus peut s’estimer heureux. À sa portée, une réserve impressionnante qui lui permet d’appréhender les matches le plus sereinement possible, malgré les aléas. Si ces dernières années, le XV de France disposait d’un réservoir plus que limité, ce n’est plus le cas aujourd’hui. Un large choix de joueurs, certes peut-être inexpérimentés, mais avec du potentiel. Et ça, Fabien Galthié a pu le confirmer durant la Coupe d’automne des nations 2020. Lors de la finale contre l’Angleterre, le sélectionneur n’a pas hésité à sélectionner ou à titulariser des petits nouveaux comme Donovan Taofifenua, Selevasio Tolofua et Hassan Kolingar, qui font désormais parti de la liste des 37. Avec des champions du monde U20 en 2018 puis 2019 qui montent en régime, et une dynamique collective très positive, l'équipe de France voit l'horizon davantage bleu clair que bleu foncé.