Tournoi des Six Nations : Damian Penaud et Anthony Jelonch titularisés avec le XV de France pour affronter l'Irlande

Publié le , modifié le

Auteur·e : Quentin Ramelet
Damian Penaud avec le XV de France
Damian Penaud avec le XV de France, ici auteur d'un essai contre l'Ecosse le 8 mars 2020 à l'occasion du Tournoi des Six Nations. | ANDY BUCHANAN / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Fabien Galthié a dévoilé la composition du XV de France pour affronter l'Irlande ce dimanche (16h00 en direct sur France 2 et France tv sport), à l'occasion de la 2e journée du Tournoi des Six Nations. Le sélectionneur tricolore a procédé à deux changements par rapport à l'Italie. Damian Penaud prend la place de Teddy Thomas à l'aile et le troisième ligne Anthony Jelonch est préféré à Dylan Cretin.

Ce n'est pas une surprise mais c'est désormais officiel, Damian Penaud fait bien son retour parmi les titulaires du XV de France. Malgré la belle prestation de Teddy Thomas contre l'Italie, ponctuée par deux essais, le sélectionneur tricolore, Fabien Galthié, a préféré verrouiller son aile droite avec le Clermontois. Ce dernier apporte davantage de certitudes sur le plan défensif, notamment sur les ballons hauts, l'une des forces du XV du Trèfle. Pour autant, si Thomas offre un un profil plus explosif, Penaud est également un redoutable attaquant, plus habile gonfle en mains, et déjà auteur de six essais en Bleus en seulement 18 sélections.

"Teddy a fait un très bon match à Rome, il a vraiment été très performant sur ce rendez-vous. Le choix, c'est d'abord un groupe France, l'option Damian Penaud correspond à un profil qui va nous permettre d'être présent dans des secteurs du jeu où nous imaginons que les Irlandais vont nous mener. Dans du combat aérien et dans les couloirs. Damian, tout autant que Gabin Villière sur l'autre aile, semblent disposés et préparés à cette spécificité", a expliqué le sélectionneur des Bleus.

Jelonch pour renforcer les rucks

Si la charnière ne bouge pas, Matthieu Jalibert et Antoine Dupont ayant parfaitement orchestré le jeu tricolore contre la Squadra, un autre changement est à signaler dans la composition du XV de France qui affrontera l'Irlande ce dimanche (en direct sur France 2 et france tv sport). Le rugueux et talentueux troisième ligne Anthony Jelonch (24 ans) a été préféré à Dylan Cretin, pourtant auteur de son premier essai international contre l'Italie. Un choix qui s'explique notamment par les performances dans le jeu au sol du Castrais, secteur plus ou moins pointé du doigt contre les Italiens alors que l'Irlande est justement réputée pour sa vaillance dans les rucks.

"Dylan a été très bon à Rome, partout où on l'attendait", a tenu à rappeler Fabien Galthié, "mais le choix d'Anthony Jelonch, c'est aussi pour faire bouger notre groupe. Il a cette capacité à être dur dans le combat, dur dans l'intensité (...) Plus c'est dur, plus il monte en intensité et devient dominant." Aux côtés du capitaine Charles Ollivon et de Grégory Alldritt, le troisième ligne tricolore aura fort à faire face à CJ Stander et Josh Van der Fliermême si le pénible Peter O'Mahony, expulsé dès la 14e minute la semaine dernière au pays de Galles, sera absent car suspendu cinq semaines pour son geste.

Bouthier de retour, Atonio et Kolingar finisseurs

Du côté des finisseurs, outre Teddy Thomas et Dylan Cretin qui passent sur le banc, trois autres changements sont à noter. Tout d'abord, c'est le retour attendu d'Anthony Bouthier sur la feuille de match du XV de France à la place de Louis Carbonel. Après avoir perdu sa place de titulaire à l'automne à cause d'une blessure au profit de Brice Dulin, l'arrière de Montpellier a gardé la confiance du staff de Fabien Galthié qui l'avait lancé lors du dernier Tournoi des Six Nations, d'autant plus qu'il peut également dépanner à l'ouverture comme il le fait régulièrement dans l'Hérault.

Forfait à Rome, Uini Atonio fait également son retour, peu surprenant quand on connait l'expérience du pilier droit dans le groupe France régulièrement depuis 2014. Enfin, blessé et forfait contre l'Irlande, le pilier gauche Jean-Baptiste Gros est suppléé par le Parisien Hassane Kolingar, qui connaîtra sa deuxième sélection à 22 ans.

-