Tournoi des 6 Nations: Une liste de 42 joueurs dévoilée le 8 janvier par le XV de France

Publié le , modifié le

Auteur·e : France tv sport
Fabien Galthié, le nouveau sélectionneur de l'équipe de France, et Raphaël Ibanez, le manageur
Fabien Galthié, le nouveau sélectionneur de l'équipe de France, et Raphaël Ibanez, le manageur | AFP - PASCAL PAVANI

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

L'encadrement du XV de France a indiqué mercredi qu'il annoncerait le 8 janvier une liste de 42 joueurs retenus pour préparer le premier match du Tournoi des 6 nations, le 2 février contre l'Angleterre, parmi un groupe de 90 qu'ils auront rencontrés. Fabien Galthié, le nouveau sélectionneur, a donc obtenu ce qu'il souhaitait, à savoir un groupe très élargi pour permettre des oppositions lors de la préparation. C'est la première fois qu'autant de joueurs seront à disposition d'un staff avant le Tournoi.

Jamais un encadrement de l'équipe de France n'avait bénéficié d'autant de joueurs aussi longtemps avant le début du Tournoi des 6 Nations. Pour ses premiers pas en tant que sélectionneur, Fabien Galthié a obtenu ce qu'il souhaitait: 42 joueurs réunis pendant presque deux semaines, avant de commencer par la réception de l'Angleterre. Il y a quelques années, avoir à disposition les joueurs plus de cinq jours avant le premier match avait déjà représenté une petite révolution dans le rugby français. Cette fois, c'est un plus grand pas. Il est vrai qu'après l'élimination en quarts de finale de la Coupe du monde 2019, comme quatre ans auparavant, alors que la Coupe du monde 2023 se profile en France, il y avait urgence. 

Le staff avait annoncé le 13 novembre à Montgesty, dans le Lot, son souhait de pouvoir convoquer 42 joueurs pour préparer chaque match international, ce que la convention Ligue/Fédération ne lui permet pas pour le moment; il est en passe d'être réalisé: "Nous avons des échos très positifs à ce niveau-là" de la part des institutions, a commenté le manager des Bleus Raphaël Ibanez à Hossegor (Landes), où l'encadrement organisait, jusqu'à mercredi, son deuxième séminaire depuis sa prise de fonctions début novembre.

Lors du premier à Montgesty, le sélectionneur Fabien Galthié avait indiqué suivre 75 joueurs. Ils sont désormais quinze de plus, dont "certains a priori pas concernés (pour intégrer les Bleus) pour le moment mais qui ont le profil pour nous accompagner" dans le futur. Contrairement à certains bruits qui avaient circulé, l'encadrement ne va "pas communiquer sur cette liste élargie a priori", a ajouté Galthié.

14 joueurs libérés pour rejoindre leurs clubs

Les Bleus seront réunis à partir du 19 janvier pour préparer le "Crunch" très attendu face à l'Angleterre, par un stage à Nice jusqu'au 31 avant de regagner Marcoussis (Essonne) deux jours avant la rencontre. Le staff aura a priori 42 joueurs sous la main du dimanche 19 au jeudi 23 janvier, avant d'en relâcher 19 pour la journée du Top 14 le week-end suivant.

Ils retrouveraient le groupe du dimanche 26 au jeudi 30, où 14 joueurs seraient libérés dans leurs clubs, ce qui permettrait à l'encadrement de compter sur cinq réservistes en plus des 23 de la feuille de match.

Le capitaine en attente

Par ailleurs, le nouveau sélectionneur a annoncé prendre son temps pour nommer son capitaine, puisque Guilhem Guirado a mis fin à sa carrière internationale au Japon. "Ce n'est pas un sujet sur lequel on est pressé de prendre une décision car il faut prendre une bonne décision (...) On prend le temps d'apprendre à connaître les profils et personnalités. C'est une charge très lourde. Jouer et être capitaine est quelque chose qui se prépare et ne se fait pas par hasard. On ne s'interdit rien en terme de qualité et de temps de réflexion, et prise de décision", a déclaré Galthié.

"C'est une telle responsabilité qu'il s'agit de définir la personne qui peut incarner ce statut pour le Tournoi (des six nations). On cherche le meilleur profil. Mais avant tout d'identifier des leaders", a abondé le manager Raphaël Ibanez, ancien capitaine des Bleus comme Galthié, précisant: "On veut essayer de s'inscrire dans une forme de continuité" jusqu'à l'échéance de la Coupe du monde 2023, organisée en France. Cela sous-entend que le profil du joueur est à trouver parmi ceux qui seront encore là en 2023, avec un statut de titulaire. Parmi les noms les plus souvent cités: Jefferson Poirot (pilier, 27 ans, UBB), Charles Ollivon (3e ligne, 27 ans, RCT) ou encore Antoine Dupont (demi de mêlée, 23 ans, Stade Toulousain).

France tv sport francetvsport