La joie des Français lors de l'essai de Romain Ntamack.
La joie des Français lors de l'essai de Romain Ntamack. | Anne-Christine POUJOULAT / AFP

6 Nations : la France respire enfin face à l'Ecosse (27-10)

Publié le , modifié le

Après deux défaites, la France a remporté samedi son premier match dans ce Tournoi des Six Nations en dominant l'Ecosse au Stade de France avec le bonus offensif (27-10). Un bol d'air pour le XV de France, séduisant dans le jeu malgré plusieurs erreurs techniques. Excellent à l'ouverture, Romain Ntamack a inscrit son premier essai en Bleu, tout comme Grégory Alldritt.

Le capitaine Guilhem Guirado avait annoncé qu'il y aurait une réponse sur le terrain face à l'Ecosse après la semaine tempétueuse vécue par le XV de France. Il a été entendu. Le XV de France a obtenu sa première victoire dans ce Six Nations en dominant l'Ecosse au stade de France (27-10).

Globalement en place défensivement, les Français portés par une bonne charnière Dupont-Ntamack et Thomas Ramos, ont enfin su développer un jeu offensif intéressant face à une équipe écossaise diminuée et surtout dominée lorsque le XV de France a accéléré.

à voir aussi 6 Nations - Dupont-Ntamack, la belle éclaircie du XV de France contre l'Ecosse 6 Nations - Dupont-Ntamack, la belle éclaircie du XV de France contre l'Ecosse

Trois essais validés... puis refusés

L'Ecosse n'a à vrai dire joué que dix minutes en première mi-temps, entre la 20e et la 30e minute. Car le XV du Chardon a pris la marée française pendant les vingt premières minutes. Mais avec deux essais refusés (puis un troisième en deuxième mi-temps) après révision vidéo, les Français ont laissé les Écossais au contact (10-3) malgré un Demba Bamba surpuissant dans les affrontements.

Si Gaël Fickou et Damien Penaud n'ont pu capitaliser leur essai pour un en-avant, Romain Ntamack n'a lui pas failli. Le Toulousain a inscrit son premier essai en Bleu après une énorme relance de Thomas Ramos le long de la ligne de touche (7-0, 13'). 

Le buteur a ensuite raté une pénalité, tout comme son homologue Greg Laidlaw. A la mi-temps, la France a dominé mais a fait trop d'erreurs pour creuser un vrai écart "qui nous laissent trop près des Écossais", pestait Jacques Brunel au retour des vestiaires. 

Huget fait respirer les Bleus

Et visiblement, les Français ont tenu à se rattraper des imperfections. Dès l'entame de la seconde période, Yohann Huget conclut une très bonne séquence de possession sur la largeur, après notamment un petit jeu au pied de Bastareaud pour lui-même (15-3, 41').

Sean Maitland est tout proche de réduire le score après un raffut sur Fickou mais l’Écossais oublie de conclure (56'). Plus hachée, la deuxième mi-temps bascule alors sur une période de collision et en manque de rythme.

Aldritt enterre l'Ecosse 

Décevants dans le jeu, les hommes de Gregor Townsend ont bien mal négocié leurs nombreuses percées dans le rideau tricolore en deuxième période. L'essai tardif inscrit par Price vient malgré tout récompenser la combativité écossaise (20-10, 79').

Mais avec ses quatre absents, l'Ecosse ne parvient pas à inverser le score et subit sa deuxième défaite de suite dans ce tournoi après celle face à l'Irlande (13-22).

Gaël Fickou se voit refuser un nouvel essai, mais le rentrant Grégory Alldritt ne se manque pas et inscrit son premier essai en bleu (20-3, 76'). Avant d'arracher le point de bonus offensif avec un deuxième essai sur le gong (25-10, 87').

Conquérant, le XV de France a lui su faire le dos rond sur les séquences de possession écossaises et remporte une première victoire séduisante dans ce Six Nations. Dans un stade de France presque comble, les joueurs de Jacques Brunel ont entamé la phase de réconciliation avec leur public, mais aussi avec leur jeu. Il le fallait avant de se déplacer en Irlande, le 10 mars prochain.