Jessy Tremouliere
Jessy Tremouliere a inscrit le troisième essai français | Paul ELLIS / AFP

Jessy Trémoulière, le retour de la patronne

Publié le , modifié le

Quatre mois après avoir subi une rupture du ligament interne du genou droit, Jessy Trémoulière retrouve une place de titulaire pour la rencontre du Tournoi des Six Nations en Irlande. Pour elle, un immense plaisir, pour le XV de France, le retour d'une leader.

16 mars 2018, le XV de France achève le Tournoi des Six Nations par un Grand Chelem. La meilleure marqueuse ? Jessy Trémoulière et ses cinq essais (à égalité avec l’Anglaise Ellie Kildunne). La meilleure réalisatrice ? Jessy Trémoulière encore elle avec ses 61 points. Huit mois plus tard, le 25 novembre 2018, la native de Brioude est élue par World Rugby, meilleure joueuse à XV de la planète. La consécration pour celle qui évolue au Stade Rennais depuis 2017. Entre temps une rupture du ligament interne du genou droit vient gâcher ce tableau idyllique. La rencontre face à l’Irlande ce samedi marquera le retour de la meilleure joueuse du monde en bleu. Un an après son Tournoi magnifique, un peu plus de quatre mois après sa blessure au genou, la patronne est de retour.

Trémoulière, un repère sur le terrain

Après une défaite face à l’Angleterre (41-26) et deux succès contre le pays de Galles (52-3) et l’Écosse (41-10), les Bleues occupent le troisième rang au classement du Tournoi. Juste devant l’Irlande, son adversaire de samedi, et ses deux défaites, contre l’Angleterre en ouverture (7-51) puis l’Italie lors de la dernière journée (29-27), entrecoupées d’un succès arraché en Écosse (5-22).

C’est donc avec Jessy Trémoulière à l’arrière que les Bleus abordent les deux dernières rencontres du Tournoi, à Dublin ce samedi et à Padoue face à la surprenante Italie la semaine prochaine.”Je suis contente de retrouver les filles. Nous avons vécu de belles choses ensemble”, explique la joueuse de 26 ans sur le site de la Fédération française de rugby (FFR). “Elle ne parle pas beaucoup mais à chaque fois qu’elle le fait nous l’écoutons. Et de par ce qu’elle dégage sur le terrain, tout le monde la suit”, rappelle la capitaine du XV de France, Gaëlle Hermet.

S'offrir une finale en Italie

Surtout du haut de ses 26 ans, Trémoulière fait figure d’ancienne dans ce XV de France assez jeune. Samedi, parmi les quinze joueuses qui débuteront côté français, la moitié de l’équipe sera plus jeune qu'elle et parmi les lignes arrières, la seule Yanna Rivaolen (29 ans) est plus âgée. "En regardant la moyenne d’âge (25 ans), j’ai vu que j’étais une ancienne, s’amuse-t-elle toujours auprès de la FFR. Alors je vais apporter des repères, du vécu pour les plus jeunes pour qu’elles progressent même si elles savent déjà très bien ce qu’il faut faire”.

Les Bleues l’ont montré contre le pays de Galles et l’Écosse mais avec le retour de leur leader, elles peuvent, en cas de succès en Irlande, s’offrir une finale pour la deuxième, voire la première, place samedi prochain en Italie. Un bel objectif pour fêter le retour de la patronne.