Eddie Jones : "Je pense que nous n'avons pas donné assez de crédit à la France"

Publié le , modifié le

Auteur·e : Guillaume Gorgeu
Eddie Jones après la défaite de l'Angleterre contre la France

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Sûr de ses forces quelques jours avant le Crunch, avec des propos qui ont créé la polémique, Eddie Jones n’a eu d’autre choix que de reconnaître la très belle prestation du XV de France face à ses joueurs. Et de faire son mea-culpa.

Je pense que nous n’avons pas donné assez de crédit à la France. La France a été exceptionnelle.” Par ces mots, Eddie Jones a ravalé sa langue, quelques jours après avoir lancé les hostilités du Crunch dans la presse.

Le sélectionneur du XV de la Rose a pointé la première période où ils se sont faits dominer par la jeunesse française : "Les Français ont été très bons. On n'a pas gagné les mètres qu'il fallait, on a eu du mal à prendre la ligne d'avantage... Le match aurait pu être vraiment horrible pour nous".

à voir aussi Rugby : Pour la première de Galthié, les Bleus dominent l'Angleterre Rugby : Pour la première de Galthié, les Bleus dominent l'Angleterre

"C'est une équipe jeune, ils construisent quelque chose"

Le constat a été partagé par son capitaine Owen Farrell : “Ils ont marqué leurs essais en profitant de nos erreurs. On a trop conservé le ballon dans notre camp [...] Ils étaient sur une bonne dynamique et on a ralenti. Ils étaient plus agressifs dès le départ mais, et même si ça était mieux en seconde période, on avait trop de travail pour les rattraper.

Dans un second temps, Eddie Jones a voulu amoindrir le poids de la défaite avec la bonne réaction de ses joueurs en deuxième période : "Notre réponse a été incroyable". Mais Jones a fini par admettre le beau combat offert et remporté par un XV de France peu expérimenté. "La France a très bien joué, surtout en première période. C'est une équipe jeune, ils construisent quelque chose et on a eu du mal à s'aligner sur leur intensité" a confié le sélectionneur, qui avait mené l'Angleterre en finale de la Coupe du monde.