Covid-19 au sein du XV de France : la responsabilité de Fabien Galthié écartée par le rapport de la FFR, le patient 0 provenait bien de l'équipe à 7

Publié le , modifié le

Auteur·e : Loris Belin
Fabien Galthié et Bernard Laporte
Fabien Galthié et Bernard Laporte | GABRIEL BOUYS / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Le rapport mené par la Fédération française de rugby et transmis au ministère des Sports conclut, mercredi 3 mars, que le sélectionneur du XV de France, Fabien Galthié, n'a pas enfreint le protocole sanitaire mis en place autour des Bleus. La première piste du patient zéro est un membre de l'équipe de France de rugby à 7.

Un peu de calme après la tempête. La bulle sanitaire de Marcoussis autour du XV de France a été passée au crible par la Fédération française de rugby. Un rapport a été rendu au ministère des Sports mercredi 3 mars. Et ses conclusions sont formelles : non, Fabien Galthié n'a rien fait qui aurait pu nuire à cette bulle finalement bien peu hermétique. Le sélectionneur des Bleus était suspecté depuis plusieurs jours de ne pas avoir respecté les règles fixées pour permettre à l'équipe tricolore de prendre part au Tournoi des Six Nations. Selon les experts qui ont participé à l'enquête, la première contamination à la Covid-19 provenait bien d'un joueur de l'équipe de rugby à 7.

Galthié était dans l'œil du cyclone tant des observateurs qu'en interne au sein du XV de France, où son attitude durant la préparation du match contre l'Ecosse avait interrogé. Le technicien français s'est notamment rendu voir un match de son fils, au Stade Jean-Bouin à Paris, quittant ainsi temporairement le groupe France comme l'avait expliqué dimanche 28 février le président de la Fédération française de rugby Bernard Laporte. Cela pouvait constituer une brèche dans le protocole. Si l'ancien international a par la suite été contaminé par le coronavirus et placé à l'isolement, la commission en charge de l'enquête indique qu'il n'est en rien responsable de l'épidémie qui a conduit à 17 cas positifs au total et au report de la rencontre face au XV du Chardon. 

"La Fédération ne pouvait pas faire mieux"

"Fabien Galthié est plutôt victime que coupable", nous a expliqué le Professeur Eric Caumes, qui a participé à la rédaction de ce rapport. Chef du service des maladies infectieuses à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, ce médecin fait référence en France. Le patient 0 est un joueur de l'équipe de France de rugby à 7, qui a pris part à la bulle de Marcoussis comme partenaire d'entraînement. Revenu négatif d'un test PCR, le joueur était "en période d'incubation" selon le rapport. "Le joueur et Galthié, ainsi que le préparateur physique de l'équipe de France, ont dîné face-à-face, ce n'est pas plus compliqué que ça. C'était imparable quand vous ne pouvez pas imposer une quarantaine en amont", a ajouté le médecin.

La virée de plusieurs joueurs dans les rues de Rome après Italie-France le 7 février dernier est elle aussi mise hors de cause. "Forcément, il y a des failles dans le système. Mais ce n'est pas dehors, avec un masque, que vous attrapez le coronavirus", insiste Eric Caumes. "Pour moi, la Fédération ne pouvait pas faire mieux."

Le document, qui place la Fédération face à ses responsabilités, a été transmis à la ministre déléguée aux Sports Roxana Maracineanu. "Ces éléments seront examinés aujourd'hui [mercredi], et feront l'objet d'un échange oral entre le ministère et la fédération jeudi", a précisé le ministère des Sports.

-

à voir aussi Tournoi des Six Nations - Bernard Laporte : "La notion de bulle, ce n'est pas rester enfermé à Marcoussis" Tournoi des Six Nations - Bernard Laporte : "La notion de bulle, ce n'est pas rester enfermé à Marcoussis"