6 Nations - XV de France: Dupont-Ntamack à la charnière, Fickou-Bastareaud au centre contre l'Ecosse

Publié le , modifié le

Auteur·e : Thierry Tazé-Bernard
Romain Ntamack annonce la combinaison avec l'équipe de France
Romain Ntamack annonce la combinaison avec l'équipe de France | AFP - Laurent Lairys - DPPI

Avec deux jours d'avance sur le programme initial, Jacques Brunel a dévoilé la composition de l'équipe de France qui affrontera l'Ecosse samedi (15h15 en direct sur France Télévisions). Après deux défaites initiales et avant ce deuxième et dernier match joué à domicile, c'est l'état d'urgence. Pour défier les Ecossais qui n'ont plus gagné en France depuis 1999, la charnière a été changée: Parra-Lopez sont remplacés par Dupont-Ntamack. Au centre, Fickou est associé à Bastareaud, alors que Thomas Ramos arrive à l'arrière. En 3e ligne, Wenceslas Lauret retrouve sa place en 3e ligne.

Deux jours d'avance. C'est assez rare pour être souligné. Dévoiler la composition de son équipe avec deux jours d'avance, cela paraissait totalement incongru il y a peu. D'autant plus qu'avant le match contre les Gallois (1er février), Jacques Brunel s'en était pris vertement à une partie de la presse, coupable à ses yeux d'avoir dévoilé la composition de son équipe dès le début de la semaine. Mais trois semaines après et deux défaites plus tard, tout a changé. La crise est là. Et les joueurs ont demandé à connaître la liste plus tôt, afin de mieux se préparer contre l'Ecosse. "L'Ecosse doit être confiante vu nos prestations", a expliqué le sélectionneur. 

Après les critiques voilées de certains cadres consécutives à la claque subie à Twickenham (44-8), après un week-end passé ensemble à Marcoussis où les discussions ont été nombreuses, le staff tricolore a décidé de beaucoup changer. Premier, c'est à la charnière. Après avoir expliqué que la charnière Parra-Lopez était celle qu'il voulait toujours aligner, le staff tricolore a décidé de ne pas l'aligner pour un troisième match de suite. "Elle n'a pas eu le rendement que l'on attendait sur les deux matches", a expliqué le sélectionneur. Critique après la défaite face au XV de la Rose, ce duo paye peut-être aussi leurs sorties médiatiques. Place a été faite à la jeunesse et à une paire 100% toulousaine: Antoine Dupont associé à Romain Ntamack. Une vraie révolution. Confiance faite à deux joueurs de 22 ans et moins, qui sont le symbole de la réussite toulousaine, leader du Top 14.

4 nouveaux titulaires sur 8 sur la ligne arrière

Au centre également, c'est le changement. Après Ntamack-Fofana contre les Gallois, après Bastareaud-Doumayrou en Angleterre, Gaël Fickou est cette fois associé à Mathieu Bastareaud. Le joueur du Stade Français, qui évoluait à l'aile à Twickenham, retrouve une place au centre pour refaire un duo déjà aligné en novembre dernier avec le Toulonnais. Même le poste d'arrière change de main avec la titularisation du jeune Thomas Ramos, en lieu et place de Maxime Médard (titulaire contre Galles) puis de Yoann Huget (titulaire en Angleterre) qui repasse à l'aile. En clair, la ligne arrière est bouleversée par rapport à la défaite en Angleterre: seuls Bastareaud et Penaud conservent leur poste, Huget passe de l'arrière à l'aile et Fickou de l'aile au centre. Trois joueurs ont changé: Dupont, Ntamack et Ramos.

Devant, on est plus dans le statu-quo. Wenceslas Lauret retrouve sa place en 3e ligne, lui qui était titulaire contre les Gallois. C'est la seule modification dans le 8e de devant.

Sur le banc, Camille Chat est intégré pour suppléer Guilhem Guirado, tout comme le pilier clermontois Etienne Falgoux, appelé pour la première fois à Marcoussis. Anthony Belleau, l'ouvreur de Toulon, est également pour la première fois sur le banc dans ce Tournoi des 6 Nations.

à voir aussi 6 Nations - XV de France: La semaine de tous les dangers 6 Nations - XV de France: La semaine de tous les dangers

Le XV de France contre l'Ecosse

Jefferson Poirot (UBB), Guilhem Guirado (RCT),  Demba Bamba (Brive) -  Sébastien Vahaamahina (Clermont), Felix Lambey (Lyon) -  Wenceslas Lauret (Racing 92), Arthur Iturria (Clermont), Louis Picamoles (Montpellier) - Antoine Dupont (Toulouse), Romain Ntamack (Toulouse) - Damian Penaud (Clermont), Gaël Fickou (Stade Français), Mathieu Bastareaud (RCT), Yoann Huget (Toulouse) - Thomas Ramos (Toulouse).

Remplaçants: Camille Chat (Racing 92), Etienne Falgoux (Clermont), Dorian Aldegheri (La Rochelle), Paul Willemse (Montpellier), Grégory Alldritt (La Rochelle), Baptiste Serin (UBB), Anthony Belleau (RCT), Maxime Médard (Toulouse).