6 Nations : Magnus Barbury comme troisième ligne centre, seul changement de l'Ecosse face à l'Angleterre

Publié le

Auteur·e : Théo Dorangeon
Magnus Bradbury
Magnus Bradbury, seul changement dans le XV écossais face aux Anglais. | Action Foto Sport / NurPhoto

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

L'équipe d'Ecosse a annoncé ce jeudi son XV titulaire pour défier l'Angleterre samedi pour la seconde journée du Tournoi des Six Nations (17h45 sur France Télévisions). Par rapport à l'équipe défaite par l'Irlande, le XV du Chardon ne compte qu'un seul changement. Magnus Barbury remplace Nick Haining en troisième ligne centre. Adam Hastings est toujours aligné à l'ouverture, en raison de la non-convocation de Finn Russell.

Gregor Townsend se place dans la continuité. Pour affronter l'Angleterre samedi, le sélectionneur écossais aligne 14 des 15 joueurs présents au coup d'envoi face à l'Irlande, lors du premier match du Tournoi des Six Nations. Le XV du Chardon avait montré une belle résistance, en s'inclinant toutefois (19-12). "Nous sommes fiers de notre performance à Dublin. Le défi pour l'équipe est de la reproduire", a indiqué Townsend. 

Face aux Anglais, Magnus Barbury remplace Nick Haining en troisième ligne centre. Le joueur de 24 intègre la composition d'équipe après être revenu d'une blessure à la cuisse. Adam Hastings conserve lui sa place au poste de demi d'ouverture. Finn Russell, habituel ouvreur, est de nouveau écarté par le staff écossais. 

Pour les deux nations, l'objectif est une première victoire dans ce Tournoi 2020, les Anglais ayant été battus par la France. Mais l'enjeu est aussi autour de la Calcutta Cup, un trophée honorifique remis au vainqueur de ce duel entre XV du Chardon et XV de la Rose. Grâce à son succès en 2018 et le nul obtenu à Twickenham l'an passé, l'Ecosse est le détenteur de cette Cup. "Ce fameux match est celui qui se démarque compte tenu de l'histoire qui l'entoure, convient Townsend. Nous devrons être à notre meilleur pour avoir une chance de gagner contre nos plus anciens rivaux." Jamais depuis les années 1970, les Écossais ont conservé ce trophée trois années de suite.