6 Nations : l'Irlande fait chuter le pays de Galles

Publié le , modifié le

Auteur·e : Julien Lamotte
CJ Stander Irlande pays de Galles
L'Irlandais CJ Stander tente de forcer la défense du pays de Galles | DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Puissante et dominatrice, l'Irlande a infligé au pays de Galles sa première défaite dans le Tournoi depuis plus de deux ans (24-14) en maintenant une pression constante et en privant de ballons leur adversaire. Le XV du Poireau, qui restait sur un Grand Chelem, s'est réveillé trop tard pour renverser la vapeur.

La bande d'Alun Wyn Jones ne rejoindra pas dans la légende le fabuleux XV gallois de Gareth Edwards et JPR Williams, invaincu de 1970 à  1973. En tout cas pas cette fois. L'Irlande était la dernière formation à avoir battu les Dragons dans le Tournoi il y a plus de deux ans (37-27), elle est encore celle qui a empêché cette équipe de rejoindre sa devancière dans les livres d'histoire. Quand la bête noire s'habille en vert... 

Larmour vache

C'est dans les vieux pots qu'on fait les meilleures soupes au Poireau. Largement critiquée ces derniers (Tournoi 2019 moyen, Coupe du monde ratée et match moyen contre l'Ecosse pour ouvrir l'édition 2020), l'Irlande s'est replongée dans ses livres de recettes traditionnels pour retrouver confiance et un fond de jeu. Certes, ce dernier est toujours aussi basique, mais, quand il est exécuté à la perfection, il est toujours aussi efficace. 

Au bout de dix minutes, il est clair que le XV du Trèfle a retrouvé ses fondamentaux : 75% de possession de balle, une pression constante sur le porteur adverse, une défense féroce et une multiplication des temps de jeu. Dans ses conditions, les digues du pays de Galles ne peuvent pas tenir encore longtemps : au terme d'un exploit personnel, le jeune arrière Larmour s'arrache pour inscrire le premier essai avec trois Gallois sur le paletot (5-0, 20e). 

Le tenant du titre est déjà dans les cordes. Il vacille mais, comme les grands champions, il est toujours capable de réactions fulgurantes. Une percée de Biggar, un "offload" de Jones et une conclusion au sprint de Williams et voilà les Gallois qui, contre le cours du jeu, repassent devant (5-7, 22e). Ne jamais sous-estimer l'orgueil d'un champion comme dirait l'autre. 

La force d'un pack

Mais la logique, et surtout la puissance d'un pack bien plus puissant, vont faire entendre raison à ces rebelles. Furlong, porté par tous ses avants, s'affale d'abord derrière la ligne d'essai des Gallois (32e).

à voir aussi Rugby : L'Irlande souffre mais s'offre l'Ecosse Rugby : L'Irlande souffre mais s'offre l'Ecosse

Dès lors, les partenaires de Sexton peuvent faire ce qu'ils savent le mieux : gérer le tempo d'un match. Tout en contrôle, les hommes de Farrell alternent temps forts et temps plus tranquilles, annihilant toute tentative galloise. Mieux, ils assurent le bonus offensif dans les dernières minutes grâce à Conway, qui marque en bout de ligne pour assurer un large succès aux siens (24-7, 76e). L'essai de Tipuric, à l'ultime seconde, ne change rien à la donne : le XV du Poireau perd son invincibilité dans le Tournoi. Et quelques certitudes avant d'accueillir la France le 22 février prochain. 

Le résumé de la rencontre en vidéo