6 Nations - Les Bleuets attendus comme des champions

Publié le , modifié le

Auteur·e : Thierry Tazé-Bernard
Le Français Jordan Joseph
Le Français Jordan Joseph | AFP - REMY GABALDA

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

L'équipe de France des moins de 20 ans a tout fait pour avoir une grosse étiquette de favori, à l'aube de ce Tournoi des 6 Nations. Vainqueurs de l'édition 2017, sacrés champions du monde en juin dernier, les Bleuets débutent la défense de leur nouveau statut face au pays de Galles à Vannes (15h, en direct sur France 4). Mais le groupe n'est plus le même.

Ils ne sont plus que 9 joueurs à avoir fait partie de l'aventure victorieuse du Mondial 2018. Louis Carbonnel (RCT), Giorgi Beria (Clermont), Jean-Baptiste Gros (RCT), Kilian Geraci (Grenoble), Thomas Lavault (La Rochelle), Sacha Zegueur (Oyonnax), Jordan Joseph (Racing 92), Matthis Lebel (Toulouse) et Athur Vincent (Montpellier) sont les seuls champions du monde présents dans le groupe appelé à affronter aujourd'hui le pays de Galles. Romain Ntamack et Demba Bamba ont, eux, été déjà happés par le XV de France vendredi, en ouverture du Tournoi. En attendant que d'autres suivent ce mouvement naturel et bénéfique...

Pas de temps d'adaptation

Mais il n'y a pas besoin d'un grand temps d'adaptation, selon l'un des nouveaux du groupe, Florent Vanverberghe: "Chaque staff utilise les mêmes mots-clés, et c'est bénéfique pour nous. Nous arrivons en moins de 20 ans ; nous avons à quoi nous attendre. Nous avons les bases les bases des années précédentes permettant d'être actifs rapidement", dit-il sur le site de la FFR. Sébastien Piqueronies et David Darricarrière sont toujours là pour encadrer les troupes, et Aubin Hueber est venu compléter le staff. 

2019 est donc l'année de la confirmation. Comme les filles, les Bleuets ont vaincu, en 2018, les terribles Baby Blacks, tenants du titre et sacrés six fois en 11 éditions. Après avoir laissé s'échapper le Grand Chelem en s'inclinant à Béziers contre les Anglais (22-6), ils avaient pris leur revanche en finale du championnat du monde en s'imposant (33-25), avec 23 des 33 points inscrits par le pied de Louis Carbonnel. Il est toujours là pour prendre un bon départ contre les Gallois, vaincus l'an dernier au pays de Galles (24-3) pour conquérir la 3e victoire dans le Tournoi des Bleuets.